Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice

A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z  

Simplification législative

mise en ligne : 14 07 2008

contact   

Suite à la signature du traité de Lisbonne, le texte est en cours d'actualisation.

La simplification législative vise à alléger les dispositifs législatifs grâce à une application rigoureuse des principes de nécessité et de proportionnalité. La refonte, la codification et la consolidation des textes législatifs y contribuent de manière privilégiée.

Ce concept a progressivement pris de l'importance dans le domaine du marché intérieur suite au livre blanc sur l'achèvement du marché intérieur. Il a été explicitement mis en avant par le Conseil européen d'Edimbourg en 1992. En effet, l'effort principal de la dernière décennie a porté sur la création d'un marché visant à privilégier les quatre libertés, entraînant ainsi une législation européenne abondante. Dans ce contexte, le travail de simplification législative a été identifié comme prioritaire, afin d'assurer la transparence et l'efficacité nécessaires des actions de la Communauté. Le programme pilote SLIM (Simplification of Legislation for the Internal Market"), portant sur quatre domaines spécifiques, a été mis en œuvre en mai 1996 et a été renforcé par un programme pluriannuel de simplification et de mise à jour de la législation communautaire adopté par la Commission européenne en février 2003.

En réponse à la déclaration relative à la qualité rédactionnelle de la législation communautaire annexée à l'acte final de la Conférence intergouvernementale de 1997, un accord interinstitutionnel définissant les lignes directrices visant à améliorer la qualité rédactionnelle de la législation a été adopté en décembre 1998.
En décembre 2003 a été adopté un nouvel accord interinstitutionnel intitulé « Mieux légiférer » qui va au-delà de la seule qualité rédactionnelle.

Voir :