Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Le réseau EURONET demande une plus grande protection des enfants dans une Europe sans frontières

pdf mise en ligne :10 03 2006 ( NEA say… n° 07 )

COOPERATION JUDICIAIRE CIVILE > Reconnaissance mutuelle

Le réseau européen des enfants EURONET vient de rendre public son nouveau rapport "What about us? Children rights in the EU". Il demande de faire plus pour protéger les 94 millions d’enfants et de jeunes en Europe.
L’ouverture des frontières présente des avantages pour les citoyens mais expose davantage les enfants à des risques comme la traite d’êtres humains. En outre, constate EURONET, les enfants continuent de souffrir d’abus et de négligence: ainsi, un rapport de l’UNICEF indique que chaque semaine deux enfants meurent d’abus et de négligence au Royaume-Uni et en Allemagne; et trois en France. Le rapport recommande, notamment, d’inclure les droits de l’enfant dans tout futur traité et de développer à leur égard une véritable stratégie, y compris en nommant un Commissaire ou un Haut représentant responsable de l’enfance. Il convient également de mettre fin à la détention d’enfants réfugiés dans l’UE, de renforcer la coopération pour que ceux qui abusent sexuellement des enfants n’échappent pas à la justice, de garantir la protection et le soutien aux victimes de la traite afin de les aider à surmonter leurs épreuves.

La secrétaire générale d'EURONET, Mieke Schurman, s’est félicitée de l’initiative du Commissaire Frattini d’établir une "Charte européenne pour les droits de l’enfant", annonce faite au colloque de Rome dont Claude Brulant a fait un compte rendu dans le dernier numéro de NEA say… Mieke Schurman estime que cette Charte «aura un rôle de premier plan dans la mise en œuvre d’une Europe qui protège ses enfants, les écoute, les aide à se développer. Un investissement en Europe pour 94 millions d’enfants est un investissement dans l’Europe du futur".

L’hôte du lancement de ce rapport, Karin Riis Jorgensen (libérale danoise), membre de l’Alliance des droits des enfants au Parlement européen, plaide pour sa part: "Nous devons être solidaires dans la lutte contre toutes les formes d’abus à l’encontre des enfants. Nous devons nous écouter les uns les autres, échanger nos expériences, apprendre des erreurs que nous avons commises, car partager notre savoir est l’un de nos principaux instruments dans la lutte pour les droits des enfants".

► Rapport d'EURONET "Premiers pas vers une politique de l’enfance pour l'Europe du 21ème siècle", janvier 1999. (pdf)
"A Children's Policy for 21st Century Europe: First Steps"