Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Les actes terroristes ont diminué en 2008 en Europe. Mais la menace reste importante

pdf mise en ligne :23 04 2009 ( NEA say… n° 65 )

COOPERATION POLICIERE ET JUDICIAIRE > Lutte contre le terrorisme

La diminution du nombre d'actes terroristes en 2008 par rapport à l'année précédente a diminué de 23% indique le rapport de l'Office européen de coopération policière (EUROPOL) qui juge toutefois que la menace reste élevée.
Selon ce rapport, 515 actes terroristes (ratés, réussis ou déjoués) ont été recensés dans 7 Etats membres et 109 personnes ont été arrêtées pour activités terroristes. Le nombre d'attaque imputable au terrorisme séparatiste (donc intra européen) est de 397 et 501 personnes ont été arrêtées.
 
 Le rapport dresse par ailleurs une typologie assez précise des actes terroristes.. La quasi-totalité des attaques (98%) étaient planifiées en Espagne et en France. Un autre type d'actions est imputable à des groupes d'extrême gauche ou anarchistes responsables de 28 attaques notamment en Espagne et en Grèce. Cinquante-huit personnes arrêtées en 2008 pour des activités terroristes étaient liées à ces mouvances. Même si presque aucune attaque à caractère islamiste n'a été enregistrée en 2008 en Europe ( une attaque ratée au Royaume-Uni) ce type de terrorisme est toujours considéré comme la plus grande menace. »Beaucoup de projets ont té déjoués », a indiqué Mariano Simancas, directeur adjoint de Europol, lors d'une conférence de presse tenue à Bruxelles. Pas moins de 187 personnes ont été arrêtées pour leur implication dans ces projets, notamment en France, au Royaume-Uni et en Espagne, a-t-il dit expliquant que ces hommes étaient organisées en petites cellules autonomes et indépendantes très mouvantes. Ces terroristes se financent essentiellement en « détournant des fonds destinés à des organisations ou associations caritatives. (…) Internet est leur outil de communication et de propagande » a déclaré Mariano Simancas.
 
Communiqué de presse (EN)