Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Alerte enlèvement enfants : désormais Internet au cœur du dispositif français.

pdf mise en ligne :17 05 2009 ( NEA say… n° 66 )

COOPERATION POLICIERE ET JUDICIAIRE > Lutte contre la violence envers les enfants

Basé sur le principe que les trois premières heures qui suivent l’enlèvement sont décisives, le système français avait été introduit en 2006 à l’imitation du dispositif américain Amber Alert.Nicole Guedj, alors secrétaire d’Etat aux Droits des victimes qui avait introduit le dispositif en 2006 qui depuis a été déclenché à huit reprises et a permis de sauver neuf enfants, vient d’annoncer qu’à partir du 1er juin prochain, ce dispositif d’alerte sera étendu à Internet après l’avoir été à la radio et à la Télévision.
Nicole Guedj vient d’annoncer un partenariat pour la diffusion des alertes enlèvement avec le concours des dix acteurs majeurs de l’Internet : Orange, SFR, Free, Google, Yahoo, Microsoft, Dailymotion, BlogSpirit, l’Association des services internet communautaire) et Silicon Sentier. Nicole Guedj a fait observer que dans les trois heures qui suivent un enlèvement et le déclanchement de l’alerte, tout le monde n’est pas devant son poste de télévision ou à écouter la radio ou encore sur un périphérique d’autoroute. En revanche a-t-elle fait observer 90% des internautes peuvent être devant leur écran d’ordinateur et être informés.. Le collectif baptisé »e-@lertenlevement » relaiera systématiquement le signalement de l’enfant disparu. Sur les écrans seront diffusés des bannières, des videos,, mais aussi des SMS à partir du moment où l’abonné accepte de recevoir ce type de message. L’initiative espère toucher 15 millions d’internautes et se présente comme une grande première mondiale. Des dispositifs similaires au dispositif français existent en Europe, mais personne ne l’a encore étendu au NET. En savoir plus sur la Fondation Casques Rouges