Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Face à la crise et aux inquiétudes qu'elle suscite, ATD Quart Monde appelle les candidats aux élections européennes à s'engager sur la base de programmes qui aient l'ambition et l'audace d'atteindre les populations en situation de pauvreté extrême

pdf mise en ligne :25 05 2009 ( NEA say… n° 68 )

DROITS FONDAMENTAUX > Dignité humaine

Dans une lettre adressée à tous les candidats aux élections européennes, ATD Quart Monde constate que si la crise actuelle n'entraîne pas de changements radicaux pour un « nouvel ordre du monde », les inégalités persisteront et seront cause, pour ceux qui les subissent, de davantage de violence et de souffrance.

Cette lettre appelle les candidats à refuser les violations des droits de l'homme et les discriminations dont sont encore sujets des enfants, des jeunes et des adultes dans tous les pays de l'Union Européenne, à cause de l'extrême pauvreté et de l'exclusion sociale.

ATD Quart Monde formule six demandes aux candidats, et notamment :

Développer une approche de la lutte contre l'extrême pauvreté basée, non pas sur l'aide et l'assistance, mais sur les droits de l'homme, en veillant à l'application de la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne, et des textes fondateurs proposés par le Conseil de l'Europe.

Engager le Parlement européen dans l'Année européenne de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale en 2010, par des décisions et des évènements significatifs.
Réaffirmer sans ambiguïté que notre avenir commun passe par l'éradication de la misère et le refus de l'exclusion
Il y aura progrès pour tous en Europe
quand les plus pauvres et exclus seront acteurs et bénéficiaires de ce progrès.
Face à la crise et aux inquiétudes qu'elle suscite, ATD Quart Monde appelle les candidats aux élections européennes à s'engager sur la base de programmes qui aient l'ambition et l'audace d'atteindre les populations en situation de pauvreté extrême, dans un esprit d'équité, pour mettre fin au gâchis humain que représente l'abandon des plus vulnérables.

Si la crise actuelle n'entraîne pas de changements radicaux pour un « nouvel ordre du monde », les inégalités persisteront et seront cause, pour ceux qui les subissent, de davantage de violence et de souffrance.

Eradiquer l'extrême pauvreté et l'exclusion sociale doit être un objectif prioritaire pour l'Union européenne, auquel elle s'est engagée en 2000. Cet objectif nous oblige à nous unir pour fonder l'ensemble de nos politiques et de nos actions sur la non-discrimination et la participation des plus pauvres, sur l'indivisibilité et l'effectivité des droits de l'homme.
Face à cette réalité, vous, candidat(e) aux élections européennes, avez une responsabilité toute particulière :

• N'acceptez pas que dans les 27 Etats membres de l'Union européenne des enfants, des jeunes et des adultes continuent de vivre dans des conditions indignes sans revenu suffisant, sans logement, sans une éducation qui débouche sur une vraie formation, autant de situations qui peuvent mener à l'éclatement de la famille.

• N'acceptez pas que des jeunes et des adultes soient maintenus dans un sentiment d'inutilité qui les détruit, avec le sentiment de ne pas compter pour les autres et de ne pas pouvoir contribuer au bien commun par leur travail ou leur engagement social, trop souvent rendus coupables de leur situation.

• Refusez toutes les discriminations qui excluent de la vie collective et des progrès accomplis.

• Refusez toute tentation protectionniste qui risque de créer des poches de pauvreté supplémentaires dans les pays les plus frappés par la crise alors qu'ils sont dans une phase de développement important.

• N'acceptez pas que les effets de la crise soient reportés sur les plus faibles et les plus fragiles, entre autres sur les immigrants dont les droits humains sont trop souvent ignorés ou bafoués.

• Exigez une Europe où la dignité de chacun est respectée, une Europe où chaque personne peut s'épanouir et contribuer au développement de ceux qui lui sont proches comme de l'ensemble de la société, une Europe qui mesure ses progrès à l'amélioration de la qualité de vie du plus démuni et du plus exclu, une Europe qui contribue à plus de justice et de paix dans le monde.
 

ÉLECTIONS EUROPEENNES 2009
APPEL AUX CANDIDATS

C
ette Europe suppose que les droits fondamentaux soient effectivement assurés à tous, notamment l'emploi et le revenu, le logement, l'éducation, la formation et la culture, la santé, la justice, la protection de la famille et de l'enfance.
La lutte contre la grande pauvreté a besoin d'un engagement explicite, fort et durable, de la part de toutes les institutions européennes, nationales et locales, engagement auquel, avec d'autres, nous appelons.
Nous vous demandons de :

• Rejoindre l'intergroupe du Parlement européen « Comité Quart Monde - extrême pauvreté et droits de l'homme », qui cherche à contribuer aux travaux de cette Assemblée, en s'appuyant sur l'expérience, la pensée et les aspirations des personnes et familles les plus exclues à cause de la pauvreté.

• Réaffirmer sans ambiguïté qu'il ne peut y avoir d'avenir pour tous que si l'éradication de la misère et le refus de l'exclusion sociale sont des objectifs prioritaires de nos politiques publiques et de nos engagements de citoyens.

• Développer une approche de la lutte contre l'extrême pauvreté basée, non pas sur l'aide et l'assistance, mais sur les droits de l'homme, en veillant à l'application de la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne, et des textes fondateurs proposés par le Conseil de l'Europe.

• Engager le Parlement européen dans l'Année européenne de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale en 2010, par des décisions et des évènements significatifs.

• Intégrer l'objectif de la lutte contre l'extrême pauvreté dans les politiques d'une relance économique respectueuse de l'environnement, dans une démarche de solidarité avec les pays les plus frappés par la crise actuelle.

• Poursuivre et approfondir la contribution participative des personnes en situation d'extrême pauvreté avec les partenaires institutionnels et la société civile, en Europe comme au niveau local. Leur expérience de vie et la confrontation avec leur réflexion permettront de trouver les moyens d'atteindre ensemble un projet de société où chacun, quel qu'il soit, doit avoir une place reconnue.
Le Mouvement ATD Quart Monde est une Organisation Non Gouvernementale sans affiliation ni religieuse ni politique.
 
Il a été fondé en 1957 par Joseph Wresinski et agit dans une trentaine de pays en Europe, en Afrique, en Amérique du Nord et du Sud, dans l'Océan Indien et en Asie.
 
Le Mouvement ATD Quart Monde lutte pour les droits de l'homme, avec l'objectif de garantir l'accès des plus pauvres à l'exercice de leurs droits et d'avancer vers l'éradication de l'extrême pauvreté. Il a obtenu le statut consultatif général auprès de l'ECOSOC des Nations Unies en 1991 et bénéficie aussi du statut consultatif auprès de l'UNICEF, de l'UNESCO, du BIT et du statut participatif auprès du Conseil de l'Europe. Il dispose d'une délégation permanente auprès de l'Union européenne. www.atd-quartmonde.org

ATD Quart Monde souhaite recueillir vos réponses à ces demandes.
delegation.ue@atd-quartmonde.org
Rappelons que la 8ème rencontre européenne des personnes en situation de pauvreté( 15-16 mai) a permis à leur représentants d'exprimer leurs besoins et leurs attentes pour sortir de cette situation. Des besoins, des mesures pour y répondre et des propositions qui doivent être entendus par les hommes politiques et les administrations publiques. Des mesures concrètes fondées sur les relations entre les générations, la solidarité entre les riches et les pauvres, ceux qui sont en bonne santé et les malades, les travailleurs actifs et ceux qui ne peuvent pas travailler, des mesures qui doivent veiller à la dignité des personnes dans le besoin. Cette 8ième rencontre s'est penchée sur trois sujets très intimement liées : l'inclusion financière, l'accès au logement, les services de base.
 
Historiques des  rencontres http://www.eapn.eu/content/view/600/34/lang,fr/
 
Rapport de la 7ième Rencontre