Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

En période de crise, l'égalité entre les hommes et les femmes est un défi accru : les femmes ne doivent pas être les premières victimes de la crise. L'égalité est un principe fondateur de l'Union européenne : depuis 1952 en matière de rémunérations par exemple.

pdf mise en ligne :17 06 2009 ( NEA say… n° 69 )

DROITS FONDAMENTAUX > Programme de La Haye

La Commission européenne a examiné une nouvelle fois  la question de l 'égalité entre les femmes et les hommes en période de crise économique, à l'occasion d'une conférence qui s'est tenue  à Bruxelles les 15 et 16 juin 2009. Cette conférence de deux jours a réuni des représentants des institutions européennes  en particulier la vice-présidente de la Commission, M me  Wallström, et le Commissaire Špidla, des représentants des gouvernements nationaux et des organismes chargés des questions d'égalité, des partenaires sociaux européens ainsi que des membres de la société civile, en vue de fixer les futures priorités dans le domaine de l'égalité entre les femmes et les hommes.

« Au cours de sa vie, une femme sur trois sera violée, battue ou bien maltraitée; des communautés sont ainsi anéanties. Le viol ébranle les bases mêmes de la société, la plupart des femmes en ressortent brisées, profondément marquées et doivent lutter pour vivre» a déclaré M me  Wallström, vice-présidente de la Commission, chargée des relations interinstitutionnelles et de la stratégie de communication . «Le viol est devenu une arme de destruction massive, une stratégie de guerre. C'est inacceptable et je me félicite des discussions d'aujourd'hui au cours desquelles cette question sera traitée».

«Dans le climat économique d'aujourd'hui, l'égalité entre les femmes et les hommes est plus importante que jamais» a affirmé Vladimír Špidla, Commissaire à l'emploi, aux affaires sociales et à l'égalité des chances. «Nous avons accompli de réels progrès, mais le ralentissement actuel de l'économie pose de nouveaux défis à l'Union européenne. Les hommes sont plus durement touchés que les femmes , ce qui montre que bon nombre des secteurs les plus violemment frappés emploient surtout une main-d'œuvre masculine. L'écart historique qui séparait les hommes des femmes s'est inversé, le taux de chômage des hommes dépasse pour la première fois celui des femmes. Pourtant, les femmes sont en général moins bien payées que les hommes. Les politiques en matière d'égalité des sexes font partie des réponses à la crise. Aujourd'hui plus que jamais, il faut utiliser au mieux toutes nos ressources humaines, les femmes comme les hommes.»

La conférence a permis  aussi de faire le point sur les réalisations de l'actuelle feuille de route de la Commission pour l'égalité entre les femmes et les hommes, qui a été adoptée en 2006 et qui touchera à sa fin l'an prochain. Cette conférence a pour objectif de fixer les futures priorités en matière d'égalité entre les femmes et les hommes pour la préparation de la prochaine stratégie de la Commission dans ce domaine. Elle sera l'occasion de vérifier, avec toutes les parties prenantes, si les objectifs de la feuille de route actuelle sont toujours valables et dans quelle mesure ils devront être complétés par de nouveaux objectifs et de nouvelles priorités.

En dépit des progrès d'ensemble qui ont été accomplis en matière d'égalité entre les femmes et les hommes, des déséquilibres perdurent dans plusieurs domaines. Les femmes représentent 59 % de la totalité des nouveaux diplômés de l'université. Néanmoins, dans l'économie de l'Union européenne, la rémunération des femmes est en moyenne inférieure de 17 % à celle des hommes. Les femmes (31,2 %) sont plus nombreuses que les hommes (7,7 %) à travailler à temps partiel et sont majoritaires dans des secteurs où les salaires sont plus faibles (plus de 40 % des femmes travaillent dans les secteurs de la santé et de l'éducation et dans l'administration publique, soit deux fois plus que les hommes). Les femmes occupent moins de postes à responsabilité, elles sont nettement sous-représentées dans les sphères de décision économique et dans la politique européenne. Etant bien plus nombreuses à exercer des emplois précaires, les femmes sont plus exposées que les hommes au risque de pauvreté et sont aussi les principales victimes de la violence. Selon le Conseil de l'Europe, 20% à 25% d'entre elles ont subi des violences phisiques dans leur vie d'adulte et 10% sont abusées sexuellement
 
Face à ces inégalités persistantes, le commissaire Spidla a lancé un appel pour s'attaquer résolument à toutes les causes de discrimination et mettre en œuvre les recommandations de la feuille de route 2006-2010, adoptée le 1er mars 2006. Elle concernait six domaines prioritaires :
 
      -. Indépendance économique et financière ;
 
      -. Conciliation entre la vie familiale et la vie professionnelle ;
 
      -. Représentation égale dans la prise de décision ;
      -. Eradication de toute forme de violence fondée sur le genre et de la traite des êtres humains;
 
      -. Elimination des stéréotypes du genre ;
 
      -. Promotion de l'égalité entre les femmes et les hommes dans les politiques externes et de développement.
 
Le commissaire invite à réfléchir à de nouveaux objectifs et aussi à éviter que la crise actuelle n'aboutisse à un retour en arrière surtout en matière de conciliation entre vie familiale et vie professionnelle.
« L'égalité économique servira à lutter, à l'avenir, pour la compétitivité. Notre politique future dans le domaine de l'égalité devra tenir compte de la reprise après la crise économique, ainsi que d'autres processus comme la stratégie de Lisbonne post 2010 qui sera présentée fin 2009. Toutes les parties prenantes ( gouvernements, partenaires sociaux, société civiles, doivent se mobiliser pour y parvenir (…) l'égalité entre les hommes et les femmes ne peut être minée par la situation de la crise économique et financière »

 

C'est dans ce contexte qu'est intervenu l'annonce de l'accord ente les partenaires sociaux de leur accord sur le Congé parental , révision de l'ancien accord-cadre de 1995. (voir autre article)


Pour de plus amples informations :

L 'égalité entre les femmes et les hommes: http://ec.europa.eu/social/main.jsp?catId=418&langId=fr

Campagne d'information sur l'écart de rémunération entre les femmes et les hommes : http://ec.europa.eu/social/main.jsp?langId=fr&catId=681

Rapport de 2009 sur l'égalité entre les femmes et les hommes:http://ec.europa.eu/social/main.jsp?catId=738&langId=fr

Les femmes dans la politique en Europe – Il est temps d 'agir: http://ec.europa.eu/social/main.jsp?catId=738&langId=fr

Communiqué de presse vidéo : Combattre l'écart de rémunération entre hommes et femmes en Europe http://ec.europa.eu/avservices/video/video_prod_fr.cfm?type=detail&prodid=8786&src=1

Communiqué de presse vidéo : Les femmes au sommet http://ec.europa.eu/avservices/video/video_prod_fr.cfm?type=detail&prodid=8787&src=1