Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Le Parlement européen se saisit à nouveau du problème du  congé parental, qu'il considère comme un premier pas vers la conciliation travail-vie familiale et l'égalité hommes/femmes.

pdf mise en ligne :08 11 2009 ( NEA say… n° 76 )

NON-DISCRIMINATION > Egalité entre hommes et femmes

 Le congé parental représente la première étape vers la réalisation d'un bon équilibre entre vie professionnelle et vie familiale. Il doit à ce titre être soutenu par le Parlement, la Commission et le Conseil, estiment les députés de la commission des droits de la femme et de l'égalité des genres. D'autres mesures sont également nécessaires en vue d'encourager les hommes à partager équitablement les responsabilités familiales.
La commission des droits de la femme et de l'égalité des genres a adopté ce mercredi une proposition de résolution sur les mesures de l'UE destinées à soutenir l'égalité entre les sexes et à concilier le travail avec les droits et les responsabilités familiales (17 voix pour, aucune contre et 13 abstentions). (FR) (EN).
Seules des exigences et des dispositions minimales sont actuellement énoncées dans l'accord-cadre sur le congé parental qui a été signé par les partenaires sociaux en 2005 : de nouvelles mesures favorisant des méthodes de travail flexibles doivent encore être développées en vue de trouver un juste équilibre entre vie professionnelle et vie familiale. Cet équilibre représentant un aspect essentiel de la politique de l'égalité des chances, le Conseil, doit prendre rapidement des mesures dans ce domaine, estiment les députés.
L'accord-cadre actuel ne couvre pas correctement les questions suivantes, estiment les députés :
- introduction au niveau de l'UE d'un droit au congé de paternité: le temps de congé devrait être rémunéré, non transférable et le parent devrait pouvoir conserver tous ses droits, ce qui aiderait les pères à développer un lien avec l'enfant au moment de la naissance ou de l'adoption.
- les questions de rémunération devraient également être réglementées au niveau communautaire pour éviter un impact disproportionné sur les ménages à revenu unique, la majorité des familles monoparentales étant constituées de femmes.
- des dispositions sur un congé parental non transférable pour une période totale de quatre mois devraient être stipulées.
Dans leur résolution, les membres de la commission parlementaire se félicitent du fait que les travailleurs à temps partiel, à contrat à durée déterminée et les travailleurs temporaires soient en mesure de prendre un congé parental.
Les changements démographiques, les effets du vieillissement de la population, du rapprochement des générations, la progression de la participation des femmes à la population active, la diversité croissante des structures familiales et le partage des tâches entre hommes et femmes: toutes ces questions devraient être prises en compte dans les politiques familiales, insistent-ils.
 
CF autre article dans le présent numéro de Nea say concernant les initiatives du ministre du travail français, Xavier Darcos, concernant l'égalité hommes-femmes. La France reste un des pays les plus mal classé dans ce domaine.