Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

L'OSI (la Fondation du magnat de la finance George Soros) souligne dans un rapport les discriminations envers les musulmans d'Europe

pdf mise en ligne :20 12 2009 ( NEA say… n° 80 )

NON-DISCRIMINATION > Protection des minorités

Les musulmans d'Europe font l'objet de discriminations croissantes qui demandent des initiatives urgentes aux niveaux local, national et européen, estime l'institut Open Society (OSI) dans un rapport volumineux intitulé « Muslims in Europe ». L'organisme privé fondé par le magnat de la finance George Soros a interrogé 2.000 personnes dans 11 villes de France, de Belgique, des Pays-Bas, d'Allemagne, du Danemark, de Grande-Bretagne et de Suède et arrive à la conclusion que les musulmans sont plus exposés au chômage, à la pauvreté, et globalement moins bien payés.

Les enfants des musulmans, dont les enseignants attendent moins que des autres élèves, sont quant à eux en proie au racisme et aux vexations, disent les auteurs du rapport, qui évaluent entre 15 et 20 millions le nombre de musulmans en Europe et tablent sur un doublement d'ici 2025.De nombreux musulmans qui ne sont pas citoyens européens ne bénéficient pas du droit de vote aux élections locales, même s'ils vivent depuis longtemps dans leur pays d'accueil, observe l'organisme. "Les recherches de l'OSI suggèrent que la discrimination religieuse à l'égard des musulmans reste un obstacle de taille à une participation pleine et équitable à la société.""Les résultats du rapport, conformes à ceux d'autres enquêtes, suggèrent que les discriminations religieuses envers les musulmans sont très répandues et qu'elles se sont aggravées ces cinq dernières années", poursuit-il, précisant qu'une majorité des personnes interrogées se sentent appartenir à la ville et au pays où ils vivent et rejettent le communautarisme.

"L'Europe doit tenir ses promesses en faveur d'une société intégratrice et ouverte", a souligné Nazia Hussein, directrice du programme At Home in Europe de l'OSI, soulignant la rareté des données officielles au sujet des musulmans d'Europe. "Ce qui existe tient de l'anecdote ou de l'extrapolation et entretient l'image déformée des communautés et minorités musulmanes d'Europe, ainsi que l'incompréhension des conditions de vie et des craintes de ces communautés." "La récente interdiction de minarets en Suisse a clairement montré que le sentiment antimusulman est un réel problème en Europe", a-t-elle conclu. Le rapport recommande de nombreuses réformes, notamment dans les sphères de l'enseignement et du logement, et réclame davantage de statistiques pour les justifier et faciliter l'intégration.