Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

« ONU FEMMES » : non discrimination à l'égard des femmes et des jeunes filles, l'ONU crée une superstructure dédiée à la condition féminine.

pdf mise en ligne :03 07 2010 ( NEA say… n° 90 )

NON-DISCRIMINATION > Egalité entre hommes et femmes

L'ONU s'est dotée vendredi 2 juillet d'une nouvelle structure disposant de forts pouvoirs, chargée d'accélérer l'amélioration de la condition des femmes dans le monde. L'Assemblée générale, où siègent les 192 Etats membres des Nations unies, a adopté à l'unanimité une résolution portant création de cette "Entité de l'ONU pour l'égalité de genre et l'autonomisation des femmes" ou, pour faire plus court, "ONU Femmes".

 

 

Cette création est le résultat de longues négociations entre Etats membres et de l'action des groupes militant pour la cause des femmes à travers le monde. Elle s'inscrit dans la réforme globale de l'ONU entamée en 2005, dont l'un des volets est de donner plus de cohérence à ses nombreux organes. L'Assemblée avait accepté en septembre dernier le principe de la création de cette entité et avait chargé le secrétariat de l'ONU d'en étudier les modalités pratiques, notamment budgétaires, avant d'approuver formellement sa création.

La nouvelle structure sera dirigée par une personne ayant grade de secrétaire général adjoint, sous l'autorité directe du chef de l'ONU, Ban Ki-moon, qui a exprimé sa gratitude aux Etats membres. Selon lui, ONU Femmes "stimulera efficacement les efforts de l'ONU pour promouvoir l'égalité des sexes, donner aux femmes davantage de chances dans la vie et s'attaquer aux discriminations à travers le monde".

Elle rassemblera sous sa coupe les activités de plusieurs organes de promotion des droits des femmes. Ainsi la Division pour l'avancement des femmes (DAW), fondée en 1946, l'Institut international de recherche et de formation pour l'avancement des femmes (Instraw, 1976), le Fonds de développement des Nations unies pour les femmes (Unifem, 1976) et le Bureau du conseiller spécial pour les questions de genre et l'avancement des femmes (Osagi, 1997) seront fusionnés dans la nouvelle entité.

Déclaration du Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon

  

« La création de l'Entité de l'ONU pour l'égalité de genre et l'autonomisation des femmes est le résultat d'années de négociations entre Etats Membres. « Je suis reconnaissant envers les Etats Membres pour avoir franchi cette étape pour les femmes et les jeunes filles du monde entier », a déclaré le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon. « L'ONU Femmes va stimuler les efforts de l'ONU afin de promouvoir l'égalité de genre et éradiquer les discriminations dans le monde », a-t-il ajouté. La nouvelle entité sera le résultat de la fusion entre plusieurs programmes et fonds déjà dédiés à l'égalité des genres. La Division de la promotion de la femme, l'Institut international de recherche et de formation pour la promotion de la femme, le Bureau de la Conseillère spéciale pour la problématique hommes-femmes et la promotion de la femme et le Fonds de développement des Nations Unies pour la femme vont être agrégées pour former l'ONU Femmes. « J'ai fait de l'égalité de genre et de l'autonomisation des femmes une de mes priorités en redoublant d'efforts pour stopper le fléau de la violence à l'égard des femmes, en nommant plus de femmes aux positions à hautes responsabilités et en luttant pour réduire la mortalité maternelle », a souligné le Secrétaire général.

En mars dernier, l'ONU célébrait le quinzième anniversaire de l'adoption de la Déclaration et du Programme d'action de Beijing, dont l'ambition était de faire progresser l'égalité entre les sexes dans le monde entier. Des progrès ont été faits, avait indiqué le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, notamment dans la scolarisation des jeunes filles ou dans l'implication des femmes dans la vie économique et commerciale.

Cependant, les inégalités restent profondément ancrées dans chaque société. Les femmes sont encore sous-représentées dans les sphères de décision politique. La mortalité maternelle constitue une véritable honte. La nouvelle entité a vocation à renforcer, et non remplacer les programmes des différentes agences développés en faveur de l'égalité de genre et l'autonomisation des femmes.  « L'ONU Femmes va donner aux femmes et aux jeunes filles la voix forte et unie qu'elles méritent sur la scène internationale », a déclaré vendredi la Vice Secrétaire générale de l'ONU, Asha-Rose Migiro, lors d'un point presse au siège de l'ONU à New York.

 

« L'ONU Femmes répondra à plusieurs défis et se concentrera sur deux rôles essentiels : d'abord, soutenir les institutions et structures intergouvernementales dans la formulation des politiques globales, des standards et des normes et deuxièmement, aider les Etats membres à mettre en œuvre ces standards en fournissant un soutien technique et financier aux pays qui en font la demande », a précisé Asha-Rose Migiro. Les opérations et les moyens de la nouvelle structure dépendront des contributions volontaires des Etats Membres. Les Etats se sont accordés pour considérer que 500 millions de dollars seraient un minimum à réunir pour le lancement. L'ONU Femmes sera opérationnelle en janvier 2011.

Conférence de Presse  http://www.un.org/News/fr-press/docs/2010/Conf100702-ONU_Femmes.doc.htm

Communiqué de presse http://www.un.org/News/fr-press/docs/2010/AG10959.doc.htm

Résolution portant création de « ONU Femmes »  (FR) http://daccess-dds-ny.un.org/doc/UNDOC/GEN/N10/421/55/PDF/N1042155.pdf?OpenElement(EN)http://daccess-dds-ny.un.org/doc/UNDOC/GEN/N10/421/55/PDF/N1042155.pdf?OpenElement

Les Etats partie à la Convention sur discrimination à l'égard des femmes pourvoient les douze sièges vacants au comité du même nom  http://www.un.org/News/fr-press/docs/2010/FEM1803.doc.htm

 UN WOMEN: Facts and Figures on women worldwide http://fjj.inovawork.net/NL400/08-2_facts.pdf