Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

La Convention du Conseil de l’Europe sur la protection des enfants contre l’exploitation et les abus sexuels  est entrée entre en vigueur Le 1er juillet, seulement trois pays membres de l’UE l’ont ratifiée. Une audition au  parlement européen.

pdf mise en ligne :05 07 2010 ( NEA say… n° 90 )

DROITS FONDAMENTAUX > Droits de l'enfant

Ce texte est le premier instrument international à s'attaquer à toutes les formes de violence sexuelle dont les enfants sont victimes, y compris les abus commis au sein de la famille. Outre les abus sexuels, la prostitution et la pornographie enfantines et la participation forcée d’enfants à des spectacles pornographiques, la Convention traite aussi de la mise en confiance d’enfants à des fins sexuelles (« grooming ») et du tourisme sexuel.

 Ce texte est le premier instrument international à s'attaquer à toutes les formes de violence sexuelle dont les enfants sont victimes, y compris les abus commis au sein de la famille. Outre les abus sexuels, la prostitution et la pornographie enfantines et la participation forcée d’enfants à des spectacles pornographiques, la Convention traite aussi de la mise en confiance d’enfants à des fins sexuelles (« grooming ») et du tourisme sexuel.

 

« La violence sexuelle faite aux enfants est un crime contre l’enfance. Pour y mettre un terme, il nous faudra plus que des paroles et des promesses. Il nous faudra des actions concrètes pour prévenir, dénoncer et punir les abus, aider les enfants à se protéger et à s’exprimer, et donner aux victimes une chance de surmonter leur traumatisme. C’est nécessaire, possible et urgent », a déclaré la Secrétaire Générale adjointe du Conseil de l’Europe, Maud de Boer-Buquicchio. Le Conseil de l’Europe lancera ainsi le 29 novembre à Rome (Italie) une campagne de sensibilisation pour éliminer la violence sexuelle exercée sur les enfants. L'un des objectifs principaux sera d'alerter le grand public sur l’étendue des abus sexuels dans le cercle de confiance (au sein du foyer, à l’école ou dans le cadre des activités extra-scolaires). La campagne sera aussi l’occasion de briser le silence qui entoure les abus sexuels et d’améliorer l’éducation des enfants et la formation des professionnels, afin de prévenir autant que possible toute forme de violence sexuelle.

La Convention a été signée par 39 des 47 pays membres du Conseil de l’Europe, parmi lesquels cinq l’ont également ratifiée (Albanie, Danemark, Grèce, Pays-Bas et Saint-Marin), permettant ainsi son entrée en vigueur le 1er juillet 2010.

Le Parlement européen vient de tenir une audition plus particulièrement consacrée à Internet au cours de laquelle Cecila Malmström est intervenue pour faire le point sur les actions menées par la Commission européenne.  Tout en constatant les efforts considérables entrepris pour lutter contre la pédopornograpgie,  elle estime qu’il n’est pas réaliste d’espérer un changement radical à court et moyen terme. http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=SPEECH/10/354&format=HTML&aged=0&language=EN&guiLanguage=fr

Cf ; Nea Say N° 89 l’article sur la déclaration du Parlement européen concernant l’instauration d’un système d’alerte rapide .

Pour plus d’informations, voir  http://www.coe.int/t/dghl/standardsetting/children/Introduction_en.asp

http://www.coe.int/t/transversalprojects/children/default_en.asp

Texte de la Convention  (FR)  http://conventions.coe.int/Treaty/fr/Treaties/Html/201.htm

(EN) http://conventions.coe.int/Treaty/en/Treaties/Html/201.htm