Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Vers une force européenne de protection civile?

pdf mise en ligne :24 05 2006 ( NEA say… n° 13 )

ASILE > Protection temporaire en cas d'afflux massif de personnes déplacées

Michel Barnier propose douze mesures pour renforcer la gestion civile des crises de l’UE, et notamment la création d’une force européenne de protection civile et celle "consulats européens" dans quatre zones ultra-périphériques.
Mise en commun des outils nationaux existants et anticipation des catastrophes: ce sont deux des propositions figurant dans le rapport que Michel Barnier, ancien commissaire européen et ancien ministre français des affaires étrangères, a réalisé à la demande des présidents de la Commission et du Conseil européen. L’objectif est d’apporter une meilleure réponse européenne aux crises et catastrophes internationales (incendies, inondations, tsunami, tremblement de terre, déplacements de population, épidémies, famines, etc.). Au total, douze propositions concrètes à mettre en œuvre d’ici 2010 sont présentées avec, comme clé de voûte, la création d’une force européenne de protection civile baptisée "EUROPE AID" et dotée d’un Centre d'opération à Bruxelles. Un nouvel outil opérationnel que les députés européens ont également appelé à mettre en place, lors de la session plénière clôturée le 18 mai dernier. Le rapport Barnier, remis le 9 mai au président du Conseil Wolfgang Schüssel, au président de la Commission José Manuel Barroso, et au président du Parlement européen Josep Borrell, sera discuté lors du prochain Conseil européen des 15 et 16 juin. Il a fait l’objet d’un premier examen le 15 mai par les ministres des affaires étrangères et les ministres de la défense.

Des évènements récents particulièrement dramatiques ont mis en lumière l’absence tragique de coordination de l’aide apportée par l’UE. "Ce n’est jamais la bonne volonté qui manque (…) ce n’est même pas l’argent (…), c’est un travail en commun et préparé à l’avance".

Le rapport prévoit de façon explicite de créer des capacités pour lutter contre le bioterrorisme. Il ne prévoit pas explicitement les cas particulièrement dramatiques des migrants, comme l’Europe l’a vécu encore récemment (Ceuta et Melilla, îles Canaries, Lampedusa…) mais ne les exclut pas. En effet, il propose un "Guichet unique" de l’aide humanitaire de l’Union européenne pour améliorer la capacité d’évaluation des besoins et de réponse rapide, ainsi que la capacité à acheminer l’aide humanitaire. Dans ce contexte, le rapport propose de relier de manière progressive le mécanisme de coordination de la protection civile de l’UE au Service d'aide humanitaire de la Commission européenne (ECHO). En outre, il propose de confier, après 2009, à un seul commissaire européen la responsabilité de l’action humanitaire et de la protection civile, ce commissaire travaillant en collaboration étroite avec le future ministre européen des affaires étrangères.

► "De nouvelles stratégies pour faire face aux catastrophes naturelles", Parlement européen, Infopress, 18 mai 2006.

Voir également
- "Extension du champ d'intervention du Fonds de solidarité", NEA say… n°11 .
- Résolution législative du Parlement européen sur la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil instituant le Fonds de solidarité de l'Union européenne, 18 mai 2006.