Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Pour un programme DAPHNÉ spécifique et indépendant

pdf mise en ligne :24 05 2006 ( NEA say… n° 13 )

COOPERATION JUDICIAIRE PENALE > Lutte contre la corruption

La commission des droits de la femme du Parlement européen souhaite que le programme DAPHNÉ soit un programme indépendant. Il rencontre un grand succès, et ne doit pas être confondu avec les efforts faits pour lutter contre la toxicomanie. DAPHNÉ doit avoir des objectifs clairs et bien définis, dont la promotion d'une «Année européenne contre la violence à l’égard des femmes». L’objectif est de réduire de moitié en dix ans le nombre des victimes.

La commission des droits de la femme vient d’adopter le rapport http://www.europarl.europa.eu/meetdocs/2004_2009/documents/pr/610/610851/610851fr.pdf de Lissy Gröner (PSE/DE) sur la proposition de la Commission établissant pour 2007-2013 le programme spécifique "Combattre la violence (DAPHNÉ) prévenir la consommation des drogues et informer le public" http://europa.eu.int/smartapi/cgi/sga_doc?smartapi!celexplus!prod!CELEXnumdoc&lg=fr&numdoc=505PC0122(01) (montant: 115,87 millions d’euros). Ce rapport plaide pour deux programmes distincts. Il fait valoir que des différences notables séparent les deux problématiques. Une telle distinction serait précieuse pour la sensibilisation et le partage des bonnes pratiques, font valoir les députés. Il plaide également pour que l’on continue de fournir un service d’assistance aux ONG et aux autres organisations et que l’on mette en place une cellule de réflexion chargée de fournir des lignes directrices à la Commission sur le contexte social, culturel et économique et politique en ce qui concerne la sélection des projets.

Pour la commission des droits de la femme, il est nécessaire de définir des objectifs clairs et crédibles et de réduire de moitié le nombre de victimes de violence et/ou de trafics au cours des dix prochaines années. Les soutiens du programme DAPHNÉ devraient être ouverts à une plus vaste gamme d’ONG, ainsi qu’aux pays extérieurs à l’UE, et en particulier aux pays de l’Est, d’Asie centrale, d’Afrique et des Caraïbes et du Pacifique (pays ACP) ainsi qu’aux pays méditerranéens. Les députés ont appelé la Commission à faire en sorte "de garantir l’engagement de tous les pays auxquels le programme est ouvert".

Le programme DAPHNÉ existe depuis 1997; il a financé plus de 350 projets et soutenu des organisations qui développent des mesures et des actions de prévention ou de lutte contre toutes les formes de violences et qui ont développé des actions de protection des victimes et des groupes à risques.

Il revient à la commission des libertés civiles de rédiger le rapport sur la prévention des drogues et le programme d’information.


Procédure d'adoption en cours du Programme spécifique "Combattre la violence (DAPHNÉ) prévenir la consommation des drogues et informer le public" (ŒIL).

DAPHNÉ TOOLKIT, Portail d'accès aux ressources du Programme DAPHNÉ.