Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Viviane Reding réaffirme ses objectifs pour les femmes : salaire égal, responsabilités égales aux postes décisionnels, non à la violence à l’égard des femmes.

pdf mise en ligne :24 11 2010 ( NEA say… n° 98 )

NON-DISCRIMINATION > Egalité entre hommes et femmes

La vice-présidente de la Commission veut plus de femmes dans les conseils d’administration. Les femmes perçoivent toujours des salaires inférieurs de 18% à ceux des hommes. Les violences à l'égard des femmes n'ont pas diminué.

La vice-présidente de la Commission veut plus de femmes dans les conseils d’administration. Les femmes perçoivent toujours des salaires inférieurs de 18% à ceux des hommes. Les violences à l'égard des femmes n'ont pas diminué.

Pour remédier à cette situation discriminatoire aux postes décisionnels du plus haut niveau, Viviane Reding convoquera, en mars 2001 à Bruxelles, un Sommet des patrons des plus grandes multinationales européennes. Son objectif avoir des conseils d’administration d’entreprises comprenant 30% de femmes, un objectif qui devrait être atteint en 2015 et passer à 4% en 2020. Sans souhaiter recourir d’emblée à des quotas, elle préfèrerait qu’on ait recours à des mesures volontaires et par autorégulation. Il existe de grandes multinationales qui donnent le bon exemple. Mais elle est prête si cela s’avère nécessaire et en dernier ressort, à prendre en considération des initiatives ciblées, au niveau européen, visant à permettre à plus de femmes d’occuper des postes de très haut niveau dans le processus de prise de décision.

Pour elle, il va également de soi qu’il faut remédier à la situation financière des femmes qui perçoivent dans l’UE encore et toujours des salaires inférieurs de 18% à ceux des hommes. Viviane Reding instaurera un « European Equal Pay Day » annuel pour faire le point à ce sujet.

Pour combattre la violence à l’encontre des femmes, Viviane Reding annonce pour 2011, un paquet législatif cohérent et global sur les victimes de tels crimes et des mesures pour garantir que ces victimes soient réellement protégées.

Viviane Reding s’exprimait à la réunion de l’Institut européen de l’égalité des genres à Vilnius, le 22 novembre dernier. Elle a rappelé le rôle que l’Institut est appelé à jouer à l’avenir et la Commission compte bien s’appuyer sur ses travaux. L’égalité de traitement, ce n’est pas seulement respecter les droits fondamentaux, c’est aussi un facteur de croissance économique. Pensons un instant que 60% des diplômés de l’enseignement supérieur sont des femmes.

Texte intégral du discours http://europa.eu/rapid/searchAction.do;jsessionid=vJW2MtrVRXG4V9YnzJ5c0BttvTyfKfMKvw0vrStkL9vZ1D5nhBqz!-1882476048