Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Immigration illégale : un réseau de passeurs clandestins démantelé en Europe, annonce EUROPOL.

pdf mise en ligne :12 01 2011 ( NEA say… n° 101 )

IMMIGRATION > Immigration illégale

Un réseau de passeurs d'immigrés clandestins a été démantelé en Europe à la suite d'une enquête internationale de deux ans conduite par la police italienne, a annoncé mercredi l'agence européenne Europol.

Un réseau de passeurs d'immigrés clandestins a été démantelé en Europe à la suite d'une enquête internationale de deux ans conduite par la police italienne, a annoncé mercredi l'agence européenne Europol.

Depuis août 2008, ce réseau faisait passer chaque mois en Europe environ 200 clandestins, parfois très jeunes et la plupart originaires d'Afghanistan. Vingt-six personnes ont été arrêtées mardi, surtout en Italie mais aussi en France et en Allemagne. Le réseau avait des ramifications en Grèce, en Norvège, en Suède, en Grande-Bretagne, en Afghanistan, en Iran et au Pakistan, précise Europol dans un communiqué. Les candidats à l'immigration, dont 20% étaient des mineurs, passaient par le Pakistan, l'Iran, la Turquie, puis gagnaient la Grèce et l'Italie via les Balkans. Une fois arrivés à Rome, ils étaient envoyés vers le Nord - la Norvège, la Suède et la Grande-Bretagne.Le voyage, qui pouvait durer de quelques jours à plusieurs semaines, coûtait entre 3.500 et 5.000 euros par personne jusqu'en Italie. Les passeurs utilisaient des documents d'identité européens falsifiés.

Communiqué de presse de Europol http://www.europol.europa.eu/index.asp?page=news&news=pr110112.htm