Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Roms : une confirmation, la présidence hongroise a souligné que sa priorité restait  la création d'emplois et  l'inclusion sociale. Elle a arrêté la feuille de route jusqu'au Conseil européen de juin 2011

pdf mise en ligne :30 01 2011 ( NEA say… n° 102 )

IMMIGRATION > Politique d'intégration

Devant la commission  de l'emploi et  ds affaires sociales du Parlement européen, le ministre Zoltan Balog a déroulé, le 25 janvier, les priorités de la présidence en matière sociale : l'inclusion sociale des Roms, la création d'emplois et plus particulièrement pour les jeunes, réussir le lacement du semestre européen, la mise en œuvre aux niveaux européen et national de la Stratégie UE 2020.

Devant la commission  de l'emploi et  ds affaires sociales du Parlement européen, le ministre Zoltan Balog a déroulé, le 25 janvier, les priorités de la présidence en matière sociale : l'inclusion sociale des Roms, la création d'emplois et plus particulièrement pour les jeunes, réussir le lacement du semestre européen, la mise en œuvre aux niveaux européen et national de la Stratégie UE 2020.

Le ministre d'Etat pour l'inclusion sociale, Zoltan Balog,  que le dossier de l'inclusion sociale des Roms était au premier rang dans le calendrier des priorités de la présidence. Dans son intervention le ministre a cité l'inclusion net et l'implication active de la communauté rom, la lutte contre la pauvreté, en particulier la pauvreté chez les enfants, le chômage, l'amélioration de l'éducation et des conditions de logement ainsi qu'un meilleur accès aux fonds européens. L'intégration des roms dans nos marchés représente  un intérêt économique et social très important pour l'Union européenne, -t-il souligné.. Le ministre s'est prononcé en faveur d'une stratégie européenne ;. En avril , comme déjà annoncé, la Commission européenne fera des propositions, ensuite le Parlement européen sera appelé à se prononcer sur les rapports de Kinga Goncz et Jaroka. Le Conseil EPSCO (Emploi et affaires sociales) sera le Conseil chef de file dont discuteront également les Conseils Education, Jeunesse et Sport, Justice et Affaires intérieures.

En conclusion le ministre a hiérarchisé  ses priorités de la façon suivante :

      -. 1 formuler des engagements ;

      -. 2 définir une population cible, c'est-à-dire faire un ciblage explicite mais non exclusif ;

      -. 3 dresser une carte européenne des crises pour définir les microrégions les plus défavorisées ;

      -. 4 Établir une politique de mainstreaming pour les roms dans la stratégie UE 2020.

      -. 5 voir comment mieux utiliser les fonds structurels.

Feuille de route pour les ROMS : présentation de la présidence hongroise . Le ministre hongrois des affaires étrangères, Janos  Martonyi, a présenté au Conseil Affaires étrangères du 31 janvier, une feuille de route, son collègue l’avait devancé en la présentant lors de l’ouverture de l’AGORA.

Cette feuille de route doit conduire à l’adoption d’un cadre communautaire pour les stratégies nationales des Etats membres pour l’intégration des Roms. Cette adoption interviendra au Conseil européen de juin. Le processus sera lancé par la communication que la Commission doit adopter le 5 avril prochain. Trois jours plus tard, le 8 avril, se tiendra à Budapest, se tiendra une réunion à haut niveau (« High Level Roma Platform ») pour discuter de ce texte et préparer la suite des travaux. Le Conseil Justice et affaires intérieures des 11 et 12 avril aura un échanges de vues sur la question suivi d’un débat au Conseil Emploi et Affaires sociales (EPSCO) le 19 mai qui adoptera aussi des conclusions à ce sujet. Les ministres en charge de l’Education et de la Jeunesse et de la culture en parleront à leur tour au Conseil des 19 et 20 mai. Le résultat de tous ces échanges de vues sera repris dans un rapport de la présidence hongroise. Il sera appelé à alimenter ensuite une discussion approfondie des ministres des affaires étrangères lors du Conseil Affaires générales du 23 mai qui approuvera les conclusions. Ces conclusions seront soumises au Conseil européen de juin qui devrait alors approuver formellement le « cadre européen »destiné à renforcer et à mieux coordonner les différentes actions et stratégies nationales en faveur de l’Intégration des ROMS en Europe