Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Une vaste opération policière à l'échelon européen contre un réseau de passeurs se livrant au trafic de clandestins.

pdf mise en ligne :11 02 2011 ( NEA say… n° 103 )

COOPERATION POLICIERE ET JUDICIAIRE > Lutte contre la traite des êtres humains

Trente cinq personnes soupçonnées d'appartenir à une filière d'immigration clandestine entre le Vietnam et le Royaume-Uni ont été interpellées, principalement en France, Allemagne, viennent d'annoncer Europol et Eurojust. L'opération policière a été menée dans cinq pays : France , Allemagne, Royaume-Uni,, République Tchèque et Hongrie, 19 personnes étant arrêtées en France, 8 en Allemagne, 5 en Hongrie, 2 en République Tchèque et une au Royaume-Uni.

Trente cinq personnes soupçonnées d'appartenir à une filière d'immigration clandestine entre le Vietnam et le Royaume-Uni ont été interpellées, principalement en France, Allemagne, viennent d'annoncer Europol et Eurojust. L'opération policière a été menée dans cinq pays : France , Allemagne, Royaume-Uni,, République Tchèque et Hongrie, 19 personnes étant arrêtées en France, 8 en Allemagne, 5 en Hongrie, 2 en République Tchèque et une au Royaume-Uni.

 

La France a par ailleurs pris des mesures pour démanteler un camp de transit utilisé par les immigrants en Grande-Synthe, près de Dunkerque et 38 immigrants (14 Vietnamiens, et 17 de diverses autres nationalités) ont été interceptés dans ce camp où ils vivaient dans des conditions difficiles. Des actions ont également eu lieu à Paris, Lille, Londres, Prague, Berlin, Munich et Budapest où plusieurs maisons d'hébergements et appartements suspects ont été ciblés.

 

Selon Europol et Eurojust les membres de la filière acheminaient illégalement des Vietnamiens jusqu'au Royaume-Uni. Munis de faux documents d'identité, les clandestins voyageaient en avion jusqu'à Moscou et étaient ensuite conduits sur le territoire de l'UE en train, en voiture ou dans des camions. Un groupe composé de passeurs originaires du Kurdistan iraqien se chargeait ensuite de les faire entrer au Royaume-Uni à partir de la Belgique et de la France. Le passage revenait entre 2 000 et 3 000 euros. Les immigrants clandestins pouvaient également, pour un prix plus élevé, entre 10 000 et 15 000 euros, prendre un vol direct à destination de Paris grâce à des visas Schengen d'origine tchèque ou hongroise fournis au départ  à Hanoï.

 

Cette opération initiée par des magistrats de Lille en France a également permis à Europol d'activer, comme l'indique le communiqué, pour la première fois « un centre de coordination pour faciliter l'échange d'informations en temps réel » entre Eurojust, la France et les autres pays concernés.

 

Communiqué de presse (EN) http://www.europol.europa.eu/index.asp?page=news&news=pr110208.htm