Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Vers des difficultés pour la Bulgarie dans son processus d’adhésion ?

pdf mise en ligne :10 01 2006 ( NEA say… n° 01 )

ASILE > Protection en cas d'éloignement, d'expulsion et d'extradition

Les rencontres entre les autorités bulgares et de l’UE, qui ont eu lieu en fin d’année, confirment le fait que les secteurs les plus sensibles sur le chemin de l’adhésion sont : la justice, la sécurité, la réforme du système juridique et la sécurité des frontières bulgares. Le rapport global de suivi de la Commission européenne et les résolutions du Parlement européen avaient déjà souligné des inquiétudes que le Commissaire FRATTINI vient de rappeler à la veille de sa visite en Bulgarie.

Le Premier ministre bulgare Sergueï STANISHEV a rencontré le 29 décembre2005 le Chancelier autrichien Wolfgang SCHÜSSEL et le Président autrichien Heinz FISCHER. L’Autriche assure depuis le 1er janvier 2006 la présidence du Conseil.

Par ailleurs, le Commissaire européen à la Justice et aux Affaires intérieures, Franco FRATTINI, devrait se rendre en Bulgarie en janvier 2006. Au terme d’un entretien avec la chaîne de télévision privée BTV, M. FRATTINI a noté que les secteurs les plus sensibles sur le chemin de l’adhésion sont la justice, la sécurité, la réforme du système juridique et la sécurité des frontières nationales, et a donc demandé aux ministres bulgares de la Justice et de l’Intérieur de prêter une attention toute particulière aux résultats des politiques menées dans ces domaines. Le Commissaire FRATTINI a aussi estimé que le gouvernement bulgare doit s’engager davantage dans la lutte contre le crime organisé et en faveur de la sécurité de ses citoyens. L’Europe est prête à aider la Bulgarie d’un point de vue financier et technique, et pourra mettre en place des missions pour soutenir la réforme du système juridique.
Le Parlement européen a manifesté des préoccupations graves concernant ces secteurs dans sa résolution du 15 décembre 2005 sur le degré de préparation à l’adhésion à l’Union européenne de la Bulgarie. La résolution reprend à son compte les mêmes inquiétudes qu’avait exprimées la Commission européenne dans son rapport global de suivi (COM (2005) 534). Le Parlement européen a invité la Bulgarie à faire preuve d’une détermination plus grande et visible, ce qui nécessite des efforts accrus. Il revient à la Bulgarie de démontrer de manière concrète, avant avril 2006 (mois au cours duquel un nouveau rapport de suivi sera établi), qu’elle a pris des mesures efficaces pour redresser la situation dans toute une série de domaines qualifiés de « particulièrement préoccupants ».

Résolution du Parlement européen sur le degré de préparation à l'adhésion à l'Union européenne de la Bulgarie
Résolution du Parlement européen sur le degré de préparation à l'adhésion à l'Union européenne de la Roumanie

European Parliament resolution on the state of preparedness for EU membership of Bulgaria
European Parliament resolution on the extent of Romania's readiness for accession to the European Union