Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Les européens interrogés par « The Guardian » sont mitigés à l’égard des migrations  extra  Union européenne. Le Royaume-Uni reste le plus opposé des cinq pays sondés.

pdf mise en ligne :15 03 2011 ( NEA say… n° 105 )

IMMIGRATION > Politique d'intégration

Ils se disent fidèles aux traditions et aux valeurs d’ouverture et de libéralisme http://www.guardian.co.uk/world/2011/mar/13/european-union-immigration-survey?INTCMP=ILCNETTXT3487. Ils ne se présentent pas comme des conservateurs traditionnels, dans leur majorité. Ils soutiennent les migrations notamment de travail à l’intérieur de l’UE, mais sont un peu moins enthousiastes  pour l’immigration en provenance des pays tiers.

Ils se disent fidèles aux traditions et aux valeurs d’ouverture et de libéralisme http://www.guardian.co.uk/world/2011/mar/13/european-union-immigration-survey?INTCMP=ILCNETTXT3487. Ils ne se présentent pas comme des conservateurs traditionnels dans leur majorité. Ils soutiennent les migrations notamment de travail à l’intérieur de l’UE, mais sont un peu moins enthousiastes  pour l’immigration en provenance des pays tiers.

Le sondage a été réalisé auprès de 5000 personnes au Royaume-Uni, en Allemagne, en Espagne, en France et en Pologne. Un quart placent l’immigration extra UE comme la première ou la seconde menace pesant sur l’avenir de l’Europe.

Près de 37% des sondés se disent hostiles à ces migration, contre 32% qui les soutiennent. Le sondage note que la tradition britannique de tolérance et d’accueil des étrangers n’est plus ce qu’elle était, avec 47% de répondants britanniques se disant « contre » l’immigration extra UE (dont 23% de fermement opposés et seulement 20% qui la soutiennent. Cette &évolution de l’opinion touche aussi les migrations intra UE, avec un nombre d’opposants à ce type de migrations qui dépasse la proportion e ceux qui les encouragent quand les sondés des quatre autres pays se disent eux toujours favorables aux migrations intra UE.

En ce qui concerne la migration en provenance des pays tiers, les taux d’opposition sont respectivement pour la Pologne, l’Allemagne, la France et l’Espagne, de 25% (contre 46% favorables), 37% (contre 30%), 39% (contre 30%),  et de 39% (contre 33%) des répondants. Ces pays sont cependant plus ouverts aux migrations intra UE, avec 49% des Allemands qui y sont favorables, 55% des Français, et 6è% des Espagnols.

Publication du sondage http://www.guardian.co.uk/world/2011/mar/14/guardian-icm-five-nation-poll