Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Europol remporte un grand succès dans la lutte contre un  réseau de pédophilie de 70 000 membres.

pdf mise en ligne :17 03 2011 ( NEA say… n° 105 )

COOPERATION POLICIERE ET JUDICIAIRE > Lutte contre la violence envers les enfants

Ce succès de Europol ne fera pas oublier la façon dont il a géré le dossier très sensible de l’accord Etats-Unis et Union européenne en matière de transfert de données financières (cf. autre nouvelle sur l’accord Swift-Tftp) ; Une fois de plus : à chacun son métier, un policier n’est pas un juge et réciproquement. Une enquête de grande envergure associant Europol à une trentaine de pays a permis l'arrestation de 184 suspects, 240 suspects identifiés. Au moins 230 enfants seraient victimes d'abus. Vaste opération à succès pour Europol. Le démantèlement d'un réseau international de pornographie infantile sur Internet a conduit à l'arrestation de 184 suspects, parmi lesquels des enseignants et des policiers : «Probablement le plus important réseau pédophile dans le monde», a annoncé mercredi Rob Wainwright, directeur de l'office européen de police.

Ce succès de Europol ne fera pas oublier la façon dont il a géré le dossier très sensible de l’accord Etats-Unis et Union européenne en matière de transfert de données financières (cf. autre nouvelle sur l’accord Swift-Tftp) ; Une fois de plus : à chacun son métier, un policier n’est pas un juge et réciproquement. Une enquête de grande envergure associant Europol à une trentaine de pays a permis l'arrestation de 184 suspects, 240 suspects identifiés. Au moins 230 enfants seraient victimes d'abus. Vaste opération à succès pour Europol. Le démantèlement d'un réseau international de pornographie infantile sur Internet a conduit à l'arrestation de 184 suspects, parmi lesquels des enseignants et des policiers : «Probablement le plus important réseau pédophile dans le monde», a annoncé mercredi Rob Wainwright, directeur de l'office européen de police.

 

Deux cent trente enfants victimes d'abus, la plupart âgés de 7 à 14 ans, en provenance de plus de 30 pays, «ont été sauvés» des mains des prédateurs : «Nous nous attendons à ce que ces chiffres augmentent encore», a ajouté Rob Wainwright. Ces résultats sont le fruit d'une longue investigation menée par les forces policières d'une trentaine de pays, et à laquelle a contribué Europol.

 

Baptisée «opération sauvetage», l'enquête a démarré il y a trois ans autour d'un forum appelé boylover.net. Selon la police, il compte près de 70.000 membres qui prônaient des relations sexuelles entres adultes et jeunes garçons. Via le forum, ils entraient en contact les uns avec les autres et entretenaient des relations par courriels, échangeant des photos et des vidéos exhibant des images d'enfants victimes d'abus.

 

Environ 240 délinquants sexuels ont été identifiés au Royaume-Uni. Le suspect le plus âgé était âgé de 84 ans. L'un des suspects, arrêté en Espagne, participait à des camps de vacances avec des enfants : il est soupçonné d'avoir agressé sexuellement une centaine d'entre eux en cinq ans.

 

Au cours de l'enquête, Europol a diffusé plus de 4000 rapports de renseignements dans plus de trente pays, ce qui a permis l'arrestation des suspects : «Je peux confirmer qu'il s'agit de l'une des opérations les plus abouties au cours des dernières années», a confirmé Rob Wainwright. Treize pays ont été impliqués dans l'opération dont l'Australie, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la Pologne, l'Espagne et l'Italie.

 

Texte du communiqué de presse (EN) http://www.europol.europa.eu/index.asp?page=news&news=pr110316.htm