Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Immigration : Sarkozy remet-il en cause l’immigration légale et donne-t-il ainsi raison à son ministre Guéant ?

pdf mise en ligne :04 05 2011 ( NEA say… n° 107 )

IMMIGRATION > Immigration illégale

Au cours d'une longue interview à L'Express, du 4 mai,  Nicolas Sarkozy s'exprime sur l'immigration légale en France. « La population active de la France augmente de 110 000 personnes par an. C'est-à-dire qu'avant de faire reculer le chômage d'une unité, il faut avoir déjà créé 110 000 emplois ! Avec nos difficultés à fournir un travail à tous nos nationaux, et un chômage à 23 % pour les étrangers non communautaires, nous devons nous poser la question de l'immigration légale », explique le président de la République.
Au cours d'une longue interview à L'Express, du 4 mai,  Nicolas Sarkozy s'exprime sur l'immigration légale en France. « La population active de la France augmente de 110 000 personnes par an. C'est-à-dire qu'avant de faire reculer le chômage d'une unité, il faut avoir déjà créé 110 000 emplois! Avec nos difficultés à fournir un travail à tous nos nationaux, et un chômage à 23 % pour les étrangers non communautaires, nous devons nous poser la question de l'immigration légale », explique le président de la République.
 Avant d'ajouter aussitôt : « Je n'ai jamais été pour l'immigration zéro, car les civilisations s'effondrent par la consanguinité et non par le melting-pot. Mais nous devons adapter l'immigration économique à ces réalités. » Avec ces déclarations, Nicolas Sarkozy donne implicitement raison à son ministre de l'Intérieur, qui affirmait récemment vouloir baisser l'immigration légale de 200000 personnes à 180000 personnes par an. Claude Guéant, comme Sarkozy, avait pris comme argument pour limiter l'immigration le taux de chômage des étrangers non communautaires. Ces propos avaient choqué, à gauche, comme à droite. Notamment, Laurence Parisot, la présidente du Medef, Christine Lagarde, ministre de l'Economie, pour qui cette immigration devait être protégée et développée, ou encore Alain Juppé, Laurent Wauquiez et  ou encore Jean-Louis Debré, qui avait critiqué les propos du ministre. « La France a toujours été une terre d'asile, d'accueil, c'est notre tradition, notre honneur », avait réagi le président du Conseil constitutionnel.  Ce n’est manifestement  pas dans l’esprit du pacte européen pour l’immigration et l’asile adopté sous présidence française . Le slogan de « l’immigration choisie » oubliée ?

Article de l’EXPRESS http://www.lexpress.fr/actualite/politique/sarkozy-nous-devons-nous-poser-la-question-de-l-immigration-legale_988634.html