Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Des femmes à la direction des entreprises ! L’heure de vérité arrive

pdf mise en ligne :06 05 2011 ( NEA say… n° 107 )

NON-DISCRIMINATION > Egalité entre hommes et femmes

La Commission européenne s’est prononcée en faveur de la promotion de la présence de femmes au sein de des conseils d’administration, avec comme but d’atteindre 30ù de femmes en 2015 et 40% en 2020 grâce à des mesures volontaires et à l’autorégulation. Si cela s’avérait peu concluant, un recours à des initiatives  au niveau serait alors envisagé (CF . Nea say). La Commission a multiplié les initiatives et les rencontres avec les femmes dirigeantes d’entreprises, notamment à l’initiative de Mme Reding. Le Parlement européen n’est évidemment pas inerte, mais  la plus prometteuse est sans doute le livre vert sur la gouvernance d’entrprises et la vaste consultation lancée le 5 avril et qui se clôturera le 22juillet.

La Commission européenne s’est prononcée en faveur de la promotion de la présence de femmes au sein de des conseils d’administration, avec comme but d’atteindre 30ù de femmes en 2015 et 40% en 2020 grâce à des mesures volontaires et à l’autorégulation. Si cela s’avérait peu concluant, un recours à des initiatives  au niveau serait alors envisagé (CF . Nea say). La Commission a multiplié les initiatives et les rencontres avec les femmes dirigeantes d’entreprises, notamment à l’initiative de Mme Reding. Le Parlement européen n’est évidemment pas inerte, mais  la plus prometteuse est sans doute le livre vert sur la gouvernance d’entreprises et la vaste consultation lancée le 5 avril et qui se clôturera le 22juillet.

La crise financière a révélé au grand jour les lacunes béantes en matière de gouvernance des entreprises et les errements du comportement. La consultation publique lancée par Michel Barnier a pour but de faire émerger des solutions en vue d’une meilleure gestion. Le Livre vert porte sur différents aspects : amélioration du fonctionnement des conseils d’administration et la diversification de leur composition, ou encore la recherche d’une plus  grande implication des actionnaires, mettre fin aux conséquences désastreuses de la seule prise en considération du Court terme. L’objectif est de combattre la pensée de groupe qui règne actuellement sans partage à l’intérieur des conseils d’administration. Cela passe par la diversité de leurs membres. Au terme de la consultation, il sera décidé, là encore,  si des propositions législatives et non-législatives sont nécessaires.                                                                                                                                   

La consultation invite donc à s’interroger sur la coexistence de nationalités, de compétences et de parcours professionnels différents, mais aussi sur la promotion de la Mixité hommes-femmes. En effet dans plusieurs Etats membres, la moitié ou plus des entreprises n’incluent aucune femme dans leur conseil d’administration (70% en Italie,55% au Portugal, 55% en Autriche …)En outre la moyenne européenne actuelle de femmes dans ces mêmes conseils est de 12%. Or la mixité est extrêmement importante pour combattre le phénomène de groupe de la pensée dominant car il est généralement considéré que les femmes possèdent des styles de leadership différents et tendent à s’intéresser de plus près aux questions de management.

La mixité n’est pas seulement et uniquement une question de parité, mais aussi une question de meilleure gouvernance. De même promouvoir le rôle des femmes au sein des conseils d’administration peut contribuer à  enrichir le vivier de talents disponibles aux plus hauts niveaux des entreprises.

Mme Reding, au mois de mars dernier, avait lancé aux sociétés européennes cotées en bourse le défi de signer la déclaration d'engagement  et est ouverte à toutes les sociétés européennes cotées en bourse. A ce jour deux sociétés seulement, Guerlain et FES Consulting ont signé cette déclaration d’engagement et  dans 97 % des cas, sont présidés par un homme. Les progrès enregistrés ces dernières années ont été très lents: la part des femmes siégeant au sein des conseils d'administration d'entreprises établies dans l'Union n'a augmenté que d'un demi-point de pourcentage par an au cours des sept dernières années. À ce rythme et si aucune mesure n'est prise, il faudra encore un demi-siècle pour que la composition des conseils d'entreprise atteigne un équilibre raisonnable (40 % au moins de représentants de chaque sexe). Entre-temps, les entreprises européennes cotées en bourse continuent à ne pas tirer profit des talents féminins. Le 1er mars 2011, Mme Reding avait  rencontré des dirigeants d'entreprise – PDG et présidents de conseils d'administration – et brièvement entendu des partenaires sociaux pour œuvrer en faveur d'un accroissement du nombre des femmes dans les conseils d'administration et parmi les hauts dirigeants des plus grandes entreprises européennes . A la  suite de ces rencontres, Mme Reding a publiquement lancé aux dirigeants d'entreprise le défi d'augmenter le nombre de femmes siégeant dans les conseils d'administration en signant la déclaration d'engagement «Davantage de femmes dans les conseils d'administration, une promesse pour l'Europe».

De son côté le Parlement européen n’est pas resté inactif. Il a organisé une audition publique le 27 octobre 2010 et au vu des données recueillies (y compris celles du Forum économique de Davos du 26-29 janvier 2011 dans le cadre du programme « Women Leaders and Gender Parity », la députée Rodi Kratsa-Tsagaropoulou (PPE) a élaboré un rapport  en vue d’une résolution dans laquelle il est demandé à la Commission :

      -. À présenter un état des lieux complet sur la représentation des femmes au sein des entreprises dans l’Union européenne ainsi que les mesures prises par le secteur économique et les mesures récemment adoptées par différents Etats membres afin d’accroître la représentation ;

      - A l’issue de cette étude et en cas d’insuffisance des mesures volontaires prises par les entreprises et les Etats membres, à envisager des mesures concrètes afin d’accroître la représentativité des femmes au sein des instances dirigeantes des entreprises et en prenant en comptes les compétences des Etats membres ainsi que les particularités économiques structurelles (taille des entreprises) juridiques et régionales de ceux-ci.

     

      -. Rapport de Rodi Kratsa-Tsagoropoulou sur les femmes et la direction d’entreprises (FR) http://www.europarl.europa.eu/meetdocs/2009_2014/documents/femm/pr/858/858914/858914fr.pdf (EN) http://www.europarl.europa.eu/meetdocs/2009_2014/documents/femm/pr/858/858914/858914en.pdf

      -. Livre vert (FR) http://ec.europa.eu/internal_market/company/docs/modern/com2011-164_fr.pdf

 (EN) http://ec.europa.eu/internal_market/company/docs/modern/com2011-164_en.pdf

      -. Documents de consultation  (EN) http://ec.europa.eu/internal_market/consultations/2011/corporate-governance-framework_en.htm

      -. Viviane Reding:  Geminsam für mehr Frauen in Führungpositionen in der Wirtschaft (Vip Corner mit Bundesminitersin Ursula von der Leyen zum Thema Frauen in Führungpositionnen) http://europa.eu/rapid/searchAction.do;jsessionid=1ThyNCTTf11GvJzHHQkflJnsCblSVwJn1vQhxqRpQbH3zBnxpk1G!-1442410313

      -. Viviane Reding: the European commission’s New Gender Equality Strategy: Towards Qotas for Women in the boardroom? European Central Bank Diversity Forum, Frankfurt,28 March2011 http://europa.eu/rapid/searchAction.do

      -. Les sociétés Guerlain et Fes Consulting signent la déclaration d’engagement “Davantage de femmes dans les conseils d’administration, une promesse pour l’Europe”. (FR) http://europa.eu/rapid/searchAction.do(EN) http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=IP/11/533&format=HTML&aged=0&language=EN&guiLanguage=fr

     -. Mme Reding lance un défi aux chefs d’entreprises de signer la déclaration d’engagement « davantage de femmes dans les Conseils d’administration, une promesse pour l’Europe » (FR) http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=MEMO/11/124&format=HTML&aged=0&language=FR&guiLanguage=fr

(EN) http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=MEMO/11/124&format=HTML&aged=0&language=EN&guiLanguage=fr

 

 

(