Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

ROMS : l’UE finit par s’engager en leur faveur ! Ils ne seront pas les seuls, c’est toutes les populations vulnérables qui sont visées.

pdf mise en ligne :23 05 2011 ( NEA say… n° 109 )

NON-DISCRIMINATION > Protection des minorités

Les ministres de l’UE chargés des politiques sociales ont adopté un cadre commun pour l’intégration des populations roms d’ici 2020. Ils répondent ainsi à la demande de la Commission. Et du Parlement européen (Cf. Nea say). Les pays de l’UE se sont fixés des objectifs en matière d’enseignement, d’emploi, de soins de santé et de logement afin de réduire les inégalités entre la communauté rom et le reste de la population, le 19 mai.

Les ministres de l’UE chargés des politiques sociales ont adopté un cadre commun pour l’intégration des populations roms d’ici 2020. Ils répondent ainsi à la demande de la Commission. Et du Parlement européen (Cf. Nea say). Les pays de l’UE se sont fixés des objectifs en matière d’enseignement, d’emploi, de soins de santé et de logement afin de réduire les inégalités entre la communauté rom et le reste de la population, le 19 mai.

 

D’ici la fin de l’année 2011, les 27 devront élaborer des stratégies nationales, ou du moins, intégrer dans leurs politiques d’intégration sociale plus vastes des mesures visant à améliorer la situation des Roms. Les États devront accorder une attention particulière à la question de l'égalité entre les hommes et les femmes et favoriser la lutte contre la ségrégation. Ils devront également allouer une part suffisante de leur budget et mobiliser de manière plus efficace les fonds distribués par l’UE à destination des Roms.

 

Dans ses conclusion le Conseil Emploi/Politiques sociales (EPSCO) du 19 mai invite les Etats membres à notamment :

 

      -. 1 intégrer dans leur PAN (plans d’action nationaux) non seulement les Roms mais aussi tous les groupe vulnérables dans la société et à surveiller les progrès effectués en ce sens ;

 

      -. 2 élaborer, actualiser ou étoffer pour la fin2011, leurs stratégies nationales d’intégration des Roms ;

 

      -. 3 veiller à ce que les fonds disponibles de l’UE soient utilisés conformément aux politiques d’intégration des Roms au niveau national, régional, local ;

 

      -. 4 identifier et mettre en oeuvre les mesures nécessaires pour améliorer l’accès aux fonds de l’UE en faveur de l’intégration économique et sociale  des Roms et veiller à ce que ces fonds soient effectivement utilisés ;

 

      -. 5 nommer un point de contact national pour garantir le suivi efficace des stratégies nationales ;

 

      -. 6 promouvoir la participation active de la société civile Rom pour faire progresser leur intégration.

 

Il est demandé à la Commission de poursuivre les travaux de la Task Force de manière à inscrire l’intégration des Roms dans toutes les politiques de l’UE. La Commission et les Etats Membres (en étroite coopération et conformément à leur compétences respectives devront :

 

      -. 1 faire en sorte que les différents fonds de l’UE disponibles inter-réagissent d’une manière plus intégrée et plus souple dans le futur, en fournissant un cadre approprié pour mener des actions à long terme en faveur de l’intégration des Roms ;

 

      -. 2 améliorer la mise en œuvre des fonds de l’UE utilisés en faveur de l’intégration des groupes marginalisés et défavorisés y compris les Roms et renforcer leur efficacité ;

 

      -. 3 renforcer le rôle de la plateforme européenne pour l’insertion des Roms, ce qui permettra d’intensifier l’échange de bonnes pratiques entre les Etats membres ;

      -. 4 favoriser les changements positifs à l’égard des Roms en améliorant  la sensibilisation à la culture, à la langue, à l’identité des Roms à tous les niveaux de l’élaboration des politiques, renforcer les moyens des ONG oeuvrant en faveur de l’intégration des Roms et encourager une meilleure collaboration de la société civile.

 

Cette situation vécue par les Roms ne touche pas seulement les Roms, elle a également un coût économique pour la société dans son ensemble, notamment en rason de son gaspillage humain et de la perte de productivité qu’elle engendre. C’est pourquoi, le ministre d’Etat hongrois, Zoltan Balog a appelé à « investir dans la politique sociale pour que tous nos citoyens puissent bénéficier de structures sociales et d’emplois appropriés ».

 

Pour la vice-présidente de la Commission Viviane Reding qui s’est beaucoup engagée dans la cause Rom, le défi de l’intégration socio-économique des Roms « est un gros défi à relever. Il y va de l’intérêt de tous les pays ».Cela s’intègre complètement dans la politique du respect des droits fondamentaux. La Commission fera un rapport sur l’évolution de la situation avec l’aide de l’Agence des Droits fondamentaux.

 

La future présidence polonaise a indiqué qu’elle poursuivra les initiatives déjà mises en œuvre par la Commission et veillera à une utilisation efficace des fonds européens aux niveaux national, régional, local. Elle concentrera ses tavaux sur la protection de l’enfance et l’aide aux enseignants. A cette occasion la Pologne a annoncé une journée commémorative de l’holocauste à Auschwitz , le 2 août date de fermeture de la partie rom du camp de concentration. Les deux présidences précédentes (Espagne et Belgique) ont tout particulièrement insisté pour qu’enfin on puisse rompre le cercle vicieux de la pauvreté intergénérationnelle.

 

 

Nea say a consacré 167 documents aux ROMS http://www.eu-logos.org/eu-logos_nea-say.php?q=roms&Submit=%3E

 

Texte de la Communication de la Commission sur la stratégie 2020 à l’égard des Roms (FR) http://ec.europa.eu/health/social_determinants/docs/com2011_173_fr.pdf

(EN) http://ec.europa.eu/health/social_determinants/docs/com2011_173_en.pdf

 

Communiqué du Conseil des Ministres (EN) http://www.consilium.europa.eu/uedocs/cms_data/docs/pressdata/en/lsa/122116.pdf