Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

 L'Italie est devenue le premier point d'entrée des immigrants clandestins dans l'Union européenne

pdf mise en ligne :15 06 2011 ( NEA say… n° 110 )

DROITS FONDAMENTAUX > Conditions d'accueil des réfugiés

Lors du premier trimestre de l'année, indique Frontex, l'agence européenne de surveillance des frontières, l’Italie est devenue le premier point d’entrée d’immigrants clandestins. En valeur absolue le chiffre reste relativement faible compte tenu des bouleversements politiques et militaires dans la région (pensons aux guerres dans m’ex-Yougoslavie et les afflux de réfugiés, notamment en Allemagne)et sans commune mesure avec ce qu’ont connu au cours de ces derniers mois la Tunisie et l’Egypte

 Lors du premier trimestre de l'année, indique Frontex, l'agence européenne de surveillance des frontières, l’Italie est devenue le premier point d’entrée d’immigrants clandestins. En valeur absolue le chiffre reste relativement faible compte tenu des bouleversements politiques et militaires dans la région (pensons aux guerres dans m’ex-Yougoslavie et les afflux de réfugiés, notamment en Allemagne)et sans commune mesure avec ce qu’ont connu au cours de ces derniers mois la Tunisie et l’Egypte

Entre janvier et mars, plus de 22.000 personnes ont été arrêtées alors qu'elles tentaient d'entrer illégalement en Italie, principalement sur l'île de Lampedusa. Un total de 33.000 immigrants clandestins tentant de pénétrer dans l'UE ont été recensés au cours de cette période, ajoute l'agence. Ce flux migratoire lié notamment aux événements en Afrique du Nord place l'Italie devant la Grèce en tant que destination européenne des clandestins.

En 2010, 90% de ces entrées s'effectuaient par la Grèce. (Cf. Nea Say). Sur les trois premiers mois de 2011, 7.200 clandestins ont été interceptés dans ce pays contre 13.000 sur la même période l'an passé. Depuis le début du deuxième trimestre, Frontex a signalé environ 20.000 tentatives d'entrées illégales.