Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Santé démographique de l’Europe et Immigration. La hausse de la population s’explique largement par les mouvements migratoires.

pdf mise en ligne :31 07 2011 ( NEA say… n° 112 )

IMMIGRATION > Politique d'intégration

Plus de 5 millions d’enfants sont nés dans l’UE en 2010. 502,5 millions d'habitants dans l'UE27 au 1er janvier 2011. C’est le nombre recensé par Eurostat et publié jeudi 28 juillet. En 2010, l’UE s’est agrandie de 1,4 million d’habitants, soit un taux de croissance annuel de 2,7 pour 1000 habitants. A titre de comparaison, les Etats-Unis comptent environ 304 millions d’habitants, pour un PIB par habitant de 47 000 contre 33 700 dollars dans l’Union européenne.

Plus de 5 millions d’enfants sont nés dans l’UE en 2010. 502,5 millions d'habitants dans l'UE27 au 1er janvier 2011. C’est le nombre recensé par Eurostat et publié jeudi 28 juillet. En 2010, l’UE s’est agrandie de 1,4 million d’habitants, soit un taux de croissance annuel de 2,7 pour 1000 habitants. A titre de comparaison, les Etats-Unis comptent environ 304 millions d’habitants, pour un PIB par habitant de 47 000 contre 33 700 dollars dans l’Union européenne.

5,4 millions de naissances ont été enregistrées dans l’UE. Les pays les plus féconds sont l’Irlande (16 ‰) le Royaume-Uni (13,0‰), en France (12,8‰), à Chypre (12,4‰) et en Suède (12,3‰) et les plus faibles en Allemagne (8,3‰), en Lettonie (8,6‰), en Hongrie (9,0‰), en Italie (9,3‰), en Autriche (9,4‰), au Portugal (9,5‰) et à Malte (9,6‰). La population a augmenté dans vingt États et a baissé dans sept, avec de très fortes différences selon les pays. Les hausses relatives les plus importantes ont été observées au Luxembourg (+19,3‰), en Suède (+8,0‰), à Malte (+7,8‰), en Belgique (+7,2‰) et au Royaume-Uni (+6,6‰), et les baisses les plus marquées en Lituanie (-25,7‰), en Lettonie (-8,4‰) et en Bulgarie (-7,8‰).

Mais la hausse de la population en Europe s’explique à 60% par les mouvements migratoires. Les soldes migratoires positifs les plus importants ont été enregistrés au Luxembourg (+15,1‰), à Malte (+5,4‰), en Suède (+5,3‰), en Italie (+5,2‰) et en Belgique (+5,1‰), tandis que la Lituanie (-23,7‰) et l'Irlande (-7,5‰) ont enregistré les soldes migratoires négatifs les plus élevés.

Communiqué de presse de Eurostat (FR) http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/3-28072011-AP/FR/3-28072011-AP-FR.PDF(EN) http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=STAT/11/110&format=HTML&aged=0&language=EN&guiLanguage=fr