Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Mutilations génitales des femmes : qu’attend l’Union européenne, s’interrogent les ONG !

pdf mise en ligne :19 02 2012 ( NEA say… n° 118 )

NON-DISCRIMINATION > Egalité entre hommes et femmes

En marge de la journée internationale de la tolérance zéro pour les mutilations génitales féminines (MGF- du 6 février, des ONG représentants les droits de l’homme et de l’égalité des genres demandent à l’Union européenne de mettre en oeuvre ses promesse relatives à la lutte contre les MGF et autres formes de violences à l’encontre des femmes, tel que cela a été établi en 2010 dans sa stratégie quinquennale pour promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes.

En marge de la journée internationale de la tolérance zéro pour les mutilations génitales féminines (MGF- du 6 février, des ONG représentants les droits de l’homme et de l’égalité des genres demandent à l’Union européenne de mettre en oeuvre ses promesse relatives à la lutte contre les MGF et autres formes de violences à l’encontre des femmes, tel que cela a été établi en 2010 dans sa stratégie quinquennale pour promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes.

Depuis l’établissement de cette stratégie, peu d’actions cohérentes ou de tentatives structurées ont été entreprises au niveau européen pour lutter contre les violences faites aux femmes dont la   2011 et que moins de la moitié des Pays de l’Union ont entériné à ce jour.
 La mutilation génitale des femmes n’est pas un problème extérieur à l’Union, la pratique concerne 500 000 femmes ou filles dans l’Union selon les estimations du Parlement européen. Dans la plupart des cas les jeunes filles sont emmenées à l’étranger pendant les vacances et sont alors forcées de subir ces mutilations. Mais parallèlement à cette pratique, les violences faites aux femmes demeure un phénomène répandu et structurel auquel un européen peut être chaque jour confronté au cours de sa vie rappellent les ONG. 3Nous savons tous que l’UE a les moyens de mettre fin aux violences faites aux femmes et de mettre en œuvre une stratégie garantissant que toutes les femmes ont le droit de vivre libre de toute violence. Qu’attendons-nous donc ? »

 

Pour en savoir plus :

http://www.amnesty.be/doc/les-blogs/le-blog-de-claire-pecheux/article/mutilations-genitales

http://www.womenlobby.org/spip.php?article3035&lang=fr

Liste des projets Daphné de la Commission européenne http://ec.europa.eu/justice_home/daphnetoolkit/html/search/generateSearchServlet?task=search_by_keywords&lang=fr&select=6&chb=325

Ensemble des documents relatifs aux violences à caractère sexiste http://ec.europa.eu/justice/gender-equality/document/index_en.htm#h2-6

Tout savoir sur le programme Daphné III http://ec.europa.eu/justice/gender-equality/programme/daphne-programme/index_en.htm

Dignité, intégrité et fin des violences à caractère sexiste, la Commission européenne rappelle son programme http://ec.europa.eu/justice/gender-equality/gender-violence/index_fr.htm