Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Liberté religieuse : plus de vigilance recommande la Commission des épiscopats de la Communauté européenne (COMECE)

pdf mise en ligne :04 04 2012 ( NEA say… n° 120 )

DROITS FONDAMENTAUX > Liberté de pensée, de conscience et de religion

« Dans tout pays dans lequel les droits des peuples à la liberté religieuse ont été violés ou menacés, la société dans son ensemble est en danger », c'est la conclusion tirée par la COMECE à l'issue d'un séminaire organisé le 30 mars à Bruxelles auquel ont participé les représentants su Service européen d'action extérieure (SEAE). La COMECE et la commission « Eglise et société » de la Conférence des Eglises européennes (CEC) demandent à la Commission européenne et au SEAE d'établir une meilleure surveillance des violations de la liberté religieuse en Europe, soulignant que la liberté religieuse est un important indicateur pour mesurer le respect des droits de l'Homme dans son ensemble.

« Dans tout pays dans lequel les droits des peuples à la liberté religieuse ont été violés ou menacés, la société dans son ensemble est en danger », c'st la conclusion tirée par la COMECE à l'issue d'un séminaire organisé le 30 mars à Bruxelles auquel ont participé les représentants su Service européen d'action extérieure (SEAE). La COMECE et la commission « Eglise et société » de la Conférence des Eglises européennes (CEC) demandent à la Commission européenne et au SEAE d'établir une meilleure surveillance des violations de la liberté religieuse en Europe, soulignant que la liberté religieuse est un important indicateur pour mesurer le respect des droits de l'Homme dans son ensemble.

 

Les représentants du SEAE ont indiqué qu'ils comptaient améliorer le suivi des violations de la liberté religieuse par une stratégie plus systématique et coordonnée) l'échelle européenne. Les Eglises ont apporté leur entier soutien à l'augmentation des moyens d'action du SEAE pour mener à bien cette politique et l'ont encourager à développer une « boîte à outils » comportant des mesures et des instruments d'action pour contrer les violations faites à la liberté religieuse dans le monde,  en lui proposant leur expertise en la matière. Concernant les Etats candidats à l'adhésion à l'UE, la Commission devrait suivre avec plus d'attention le respect du droit fondamental à la liberté religieuse et ses aspects corollaires (droits à la propriété, application de l'état de droit) a jouté la COMECE. Elle recommande des démarches claires et univoques allant dans le sens de l'application de la liberté religieuse comme préalable à toute adhésion d'un Etat à l'UE.

 

S'agissant de la dimension intérieure, les Eglises demandent aux institutions européennes, au nom de l'article 2 du Traité de l'UE et de l'article 10 de la Charte européenne des droits fondamentaux, de garantir une interprétation de ce droit fondamental qu'est la liberté religieuse qui ne soit pas seulement réduite à une dimension individuelle, mais qui comprenne également pleinement sa dimension sociale et institutionnelle. Par exemple, veiller au respect du droit des Eglises minoritaires et des communautés religieuses dans des dispositions anti-discrimination. Enfin les Eglises ont demandé à l'Agence européenne des droits fondamentaux de mener une enquête sur les les discriminations en matière religieuse dans les Etats membres et les pays candidats, avec la collaboration des Etats concernés. « Les récentes attaques basées sur la haine religieuse montrent clairement que le respect de la liberté religieuse est au cœur de notre « vivre ensemble » en Europe(…) Il est à cet égard important de reconnaître le rôle positif que joue la religion dans la vie publique et dans la société » conclut la COMECE.

 

Les intervenant, notamment Gary Wilton de l'Eglise anglicane ont présenté différentes bonnes pratiques en matière de liberté religieuse et recommandé  l'insertion dans les accords commerciaux conclus par l'UE de clauses de conditionnalité relatives aux droits de l'homme. Le Dr Peter Krömer de l'Eglise protestante en Autriche et le Révérend Anthony Peck, Secrétaire général de la Fédération baptiste européenne, ont eux concentré leurs remarques sur les droits des Eglises minoritaires.

 

Mgr Coutts, l'archevêque de Karachi et Paul Bhatti, le frère du Ministre assassiné, ont présenté un compte rendu émouvant de la situation des chrétiens et des autres minorités au Pakistan. Comme dans de nombreux autres pays, bien que la liberté religieuse soit en principe garantie au Pakistan, les faits montrent que les minorités religieuses sont victimes de pressions et de violences.
 
Texte du communiqué de presse. Textes des différentes contributions. Interview de Paul Bhatti http://www.comece.org/site/fr/dialogueueeglises/structuredudialogue/article/4685.html?SWS=ee8618511d50bb7419bee391979c2da8
 
Autres articles de Nea say consacrés à la liberté religieuse comme droit fondamental http://www.eu-logos.org/eu-logos-nea-recherche.php?q=liberte+religieuse&Submit=%3E