Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Comment les immigrés vivent-ils l'expérience de l'intégration? Une enquête transnationale de la Fondation roi Baudouin.

pdf mise en ligne :16 05 2012 ( NEA say… n° 122 )

IMMIGRATION > Politique d'intégration

Une enquête  qui «  interroge ceux que l'on n'entend jamais dans le débat sur l'intégration: les immigrés » Des résultats frappants aux quels on n’est pas habitué. Les personnes interrogées ont été sondés sur leur degré de satisfaction par rapport à leur vie, leurs connaissances linguistiques et leur intégration, leur situation sur le marché du travail, leur attitude à l’égard de la politique et de la citoyenneté. Ils sont relativement satisfaits des possibilités que la législation et la gestion politique leur offrent. Ils voient l’accès à la naturalisation comme un important instrument pour l’intégration.

Une enquête  qui «  interroge ceux que l'on n'entend jamais dans le débat sur l'intégration: les immigrés » Des résultats frappants aux quels on n’est pas habitué. Les personnes interrogées ont été sondés sur leur degré de satisfaction par rapport à leur vie, leurs connaissances linguistiques et leur intégration, leur situation sur le marché du travail, leur attitude à l’égard de la politique et de la citoyenneté. Ils sont relativement satisfaits des possibilités que la législation et la gestion politique leur offrent. Ils voient l’accès à la naturalisation comme un important instrument pour l’intégration.

 

« Les résultats sont frappants. Alors que le débat public se concentre surtout sur les problèmes de l'intégration et très peu sur ses réussites, l'image qui se dégage de cette enquête est différente », réagit Francoise Pissart de la Fondation Roi Baudouin. Axées sur l'emploi, les langues, la participation civique et politique, le regroupement familial, le séjour de longue durée et la citoyenneté, les principales conclusions révèlent un désir intense de participer pleinement au marché du travail de leur pays de résidence. Un des obstacles auxquels les immigrés peuvent être confrontés est de la méfiance à l'égard de leurs qualifications acquises à l'étranger, avec comme conséquence que près d'un tiers des immigrés interrogés occupent un poste pour lequel ils se sentent surqualifiés.

- Au niveau européen, 3 immigrés sur 4 sont ou souhaitent devenir citoyens de leur pays de résidence, ce qui les aide ensuite à s'y sentir mieux installés, à décrocher de meilleurs emplois et à améliorer leur accès à l'éducation permanente.

- Les  les immigrés apprécient énormément les cours de langue et d'intégration qui, pour beaucoup, favorisent aussi leur intégration socio-économique.

- Beaucoup ont un emploi rémunéré. Un grand nombre de ces immigrés sont surqualifiés par rapport à l’emploi qu’ils occupent. Les migrants eux-mêmes voient dans leurs faibles connaissances linguistiques le principal obstacle. Il est aussi frappant qu’une grande majorité d’entre eux ne demandent pas la reconnaissance de leur diplôme.

- Les immigrés désirent tout autant que la population générale voter ou s'affilier à des partis politiques et des syndicats; ils veulent aussi plus de diversité dans la politique et souhaitent voter pour cela.

- Le regroupement familial améliore la vie de famille et accroît le sentiment d'appartenance. Relativement peu de ces immigrés nés dans un pays non-européen et interrogés en Belgique déclarent cependant avoir eu recours à cette procédure (entre 7,5 et 8%).

L'enquête rend compte du point de vue de plus de 7.000 personnes dans 15 villes de 7 pays (Belgique, France, Allemagne, Hongrie, Italie, Portugal et Espagne).

 

Thomas Huddleston du Migration Policy Group souligne que « les résultats de l'enquête sur les citoyens immigrants montrent que la politique influence l’expérience des migrants en matière d'intégration. Les résultats révèlent aussi un potentiel d'investissement considérable dans des cours d'intégration plus larges, la reconnaissance des qualifications acquises à l'étranger et les politiques de participation politique. La manière dont ces politiques sont mises en œuvre, et le moment où elles le sont, revêtent une importance capitale.

• Cette première enquête a été menée entre octobre 2011 et janvier 2012.

• Elle a pour but de faire entendre la voix des immigrants d'une manière suffisamment forte et représentative pour influencer la formulation des politiques d'intégration et d'immigration en Europe.

• L'ICS a interrogé 7.473 immigrants nés en dehors de l’UE dans 15 villes de Belgique, France, Allemagne, Hongrie, Italie, Portugal et Espagne, pour évaluer leurs aspirations et leurs besoins et la mesure dans laquelle les politiques d'intégration y répondent.

• En tant que bénéficiaires directs, les immigrants ont été interrogés sur des points clés de l'intégration: cours d'intégration et de langue, emploi, participation politique, regroupement familial, séjour de longue durée et accès à la nationalité.

• Les conclusions seront présentées en 2012 dans les sept pays, ce qui permettra aux organisations de défense et d'élaboration des politiques d’utiliser au mieux les résultats du sondage et de la consultation des immigrants.

Résultats complets sur http://www.immigrantsurvey.org/