Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

EAPN CONFERENCE  (Réseau européen anti-pauvreté) : «STRATÉGIE EUROPE 2020 :QUELS RÉSULTATS CONTRE LA PAUVRETÉ ?» Relancer la Stratégie Europe 2020

pdf mise en ligne :04 10 2012 ( NEA say… n° 126 )

DROITS FONDAMENTAUX > Dignité humaine

Au cours de la conférence du 28 septembre dernier à Bruxelles, les participants ont  discuté de la réalité des plus vulnérables, dans le contexte des politiques d’austérité et des dysfonctionnements inhérents à la participation de la société civile aux processus décisionnels. La conférence a été fondé sur les efforts considérables déployés par les membres d’EAPN pour participer à la Stratégie Europe 2020 et sur leur expertise.

Au cours de la conférence du 28 septembre dernier à Bruxelles, les participants ont  discuté de la réalité des plus vulnérables, dans le contexte des politiques d’austérité et des dysfonctionnements inhérents à la participation de la société civile aux processus décisionnels. La conférence a été fondé sur les efforts considérables déployés par les membres d’EAPN pour participer à la Stratégie Europe 2020 et sur leur expertise.

 

-  La conférence s’est ouverte avec un passionnant discours du João Rodrigues Seabra, représentant de l’EAPN Portugais. Il a expliqué  que les mesures d’austérité négocié par la Troïka plutôt que sauver les pays et les citoyens d’une situation économique extrêmement difficile, a conduit les citoyens européens dans l’incertitude et la vulnérabilité. La pauvreté a augmenté et  maintenant touche nouveaux groups sociaux . Il n’y a pas de politiques de lutte contre la pauvreté mais il existe des mesures pour lutter contre la crise économique qui n’ont pas fait plus que l’augmentation de l’insécurité, la précarité de la plupart des citoyens et de la pauvreté. M. Seabra sera au chômage à la fin du mois  et il va rejoindre le groupes de personnes tombées dans un dénuement total en l’absence de ressources financières. Il nous à parler de la faim et de la pauvreté et de mort, déjà la seule solution pour certains.  Et pour le confirmer, il y a par exemple l’énorme augmentation des chiffres suicide en Portugal.

« Le médicament qui nous est donné c’est pour  tuer les patients. Comment les gouvernements peuvent-il continuer à prétendre que c’est la meilleure solution ?». La cohésion sociale dans l’Union Européenne est de plus en plus menacée. Une meilleure gouvernance s’impose d’urgence. « Les gouvernements élus par le peuple doivent se rendre compte que la démocratie ne s’arrête pas le jour des élections ». Cette amélioration de la gouvernance ne peut pas ignorer  la voix de la plupart des inconvénients et en ignorant  ceux qui, précisément, ont plus à dire à propos de la pauvreté et des solutions pour y remédier.    

A la fin de son discours, il a lancé une question à la salle :  « qui va gagner avec l’austérité, après tout ? »

 

Beaucoup de personnes ont pris la parole mais doivent être prises en considération en particulier les interventions de représentants EAPN  et surtout les "discours" des deux représentants de la Commission, M. Marcel Haag et Mme Lieve Fransen.

 

-          Vera Hinterdorfer, EAPN Autriche

Mme Hinterdorfer est aussi membre de Staying Visible Platform. Avant de commencer son exposé sur la situation en Autriche sur la réduction de la pauvreté, un des objectifs de la Stratégie 2020, elle a exprimé sa crainte : on parle du problème de la pauvreté et de l’exclusion sociale mais on agit peu. Le message clé devrait être de regarder derrière les rideaux, les statistiques parce que la vraie vie est différente. Tous ont besoin de trouver la signification pour nous-mêmes de la stratégie Europe 2020 et la participation en direct avec les législateurs, qui ne nous impliquent pas.

 

Selon la Stratégie 2020, l’Autriche doit réduire la pauvreté pour 235,000 personnes mais maintenant même si le nombre s’est réduit un peu, encore beaucoup de gens vivent à proximité de la pauvreté et  personne n’en parle.

Pour faire face aux  défis, les mesures plus importants prises en compte dans le Programme National de Réforme en Autriche sont  les suivantes:

 

- la lutte contre le chômage de long durée  et l’amélioration de la participation des groupes menacés de pauvreté ;

-        amélioration de la participation des femmes  au marché du travail et un melleur revenu pour les femmes ;

-        réduction de la pauvreté des enfants ;

-        mesures de prévention pour une bonne santé dans la vie professionnelle et amélioration des possibilités d’accès dans le marché du travail pour le personnes ayant un handicap.

 

Les recommandations spécifique pour l’Autriche sont :

- augmenter le montant du revenu minimum et mettre en place un revenu minimum incluant  les coûts pour les logements.

- plus de mesures du marché du travail et les possibilités d’emploi pour les personnes les plus exclues du marché du travail ;

- une reforme du système éducatif, qu’est très ségrégationniste (plein temps scolaire, école commune pour les enfants de 10 à 14 etc.).

A la fin de son exposé, elle souligne, encore une fois,  le message initial, c’est-à-dire, se détacher des statistiques qui ne montrent pas la vie réelle et nous devons tous participer sérieusement à la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

 

-            Graciela Malgesini, EAPN Espagne.

L’actuelle crise économique a exacerbé une situation de vulnérabilité sociale : croissance du chômage en Espagne  (25,1% Juin 2012), augmentation du nombre des personnes vivant en dessous du seuil de la pauvreté avec une forte privation matérielle. Il y a l’émergence d’un nouveau profil de personnes qui, sans être menacée d’exclusion sociale, n’ont pas les ressources financières pour faire face aux dépenses quotidiennes (principalement le logement). Les effets particulièrement graves   affectent   les femmes et  les groupes de population les plus vulnérables (enfants, immigrants, personnes handicapées, rom) .

L’Espagne a adopté l’objectif de réduire de 1,4 à 1.500.000 (pour le période 2009-2019) le nombre de personnes  menacées de pauvreté ou d’exclusion sociale. Cette réduction est liée à la réalisation des objectifs d’emploi et d’éducation, et se traduira par une augmentation des bénéfices pour les personnes en âge de travailler.

 

Les recommandations spécifiques pour l’Espagne :

- le chapitre social et les objectifs de la pauvreté de la Stratégie 2020 devrait être réintroduit avec une force politique accrue et un financement conséquent ;

- l’effort de sortir de la crise devrait être réparti de manière plus équitable, avec un plus grand effort de la part des entreprises (y compris les banques qui ont créé cette situation chaotique).

Les mesures d’austérité ne doivent pas affecter  les aides sociales mais elles doivent améliorer leur efficience et leur efficacité.

Pendant son discours, Mme Malgesini a souligné, plus d’une fois, qu’ il est urgent de fournir un plan stratégique majeur, avec la participation de toutes les parties, pour faire face aux presque   2 millions de personnes sans emploi et ceux qui vivent dans la pauvreté. Pour mettre en œuvre les objectifs de la Stratégie 2020 il faut avoir la participation de la société dans sa totalité afin de promouvoir les idées innovatrices et avoir également des propositions pour de solutions concrètes.

 

-          Sian Jones, Coordinatrice Politique EAPN.     

La plupart des membres EAPN ont constaté une détérioration dans le processus de dialogue entre parties prenantes dans la Stratégie 2020, en particulier au niveau national, dans les programmes nationaux de réforme et les rapports sociaux nationaux. Il y a une désillusion croissante avec le contenu et le processus de la Stratégie 2020, qui ne parvient pas à réduire la pauvreté et l’Union européenne est  considérée comme responsable de la  pauvreté et des inégalités à cause de son approche d’austérité.

 

Beaucoup de membres de l’EAPN s’interrogent pour savoir si les institutions européennes  sont en train de prendre sérieusement en compte l’objectif de réduire la pauvreté et de développer une approche sociale et économique plus équilibrée.  

La réduction du déficit avec des stratégies d’austérité dans la plupart des pays européens donnent la priorité à des réductions de services, des prestations et des salaires. Ces mesures pénalisent les pauvres, génèrent de nouveaux risques de pauvreté et augmentent les inégalités. D’autres approches, qui privilégient l’investissement social  sont complètement absentes. Il y a une absence de garanties d’un revenu  minimum adéquat  et d’une protection sociale indispensable. Aussi les fonds structurels doivent être utilisés en priorité pour les mesures de croissance , d’emploi et d’éducation et pas pour la réduction de la pauvreté.  

 

Les recommandations d’EAPN sont :

-  l’Union européenne doit de façon urgente soutenir une Europe sociale, en utilisant la Stratégie Europe 2020 pour équilibrer les objectifs économiques et sociaux et en donnant priorité à une croissance inclusive.

- un nouvel engagement explicite capable d’atteindre un objectif viable en terme de réduction de la pauvreté  restreignant les mesures d’austérité et soutenant des stratégies intégrées de lutte contre la pauvreté, garantissant l’accès aux droits, aux ressources et aux services.

- lancer un nouveau paquet d’investissement social, soutenant une protection sociale et un revenu minimum adéquats, l’accès à des services de qualité dans l’éducation, le logement, la santé, les soins à l’enfance, et autres services vitaux.

- faire des Fonds structurels une priorité  pour la réduction de la pauvreté – en appliquant la proposition de la Commission d’allouer 25% du budget de la politique de cohésion aux Fonds social européen et 20% de ce fonds à la lutte contre la pauvreté.

- relancer la Stratégie Europe 2020 pour en faire un instrument social, démocratique et participatif dans les Programmes de Réforme Nationaux, les Rapports sociaux nationaux et les recommandations spécifiques par pays et soutenir directement les ONG et les personnes en situation de pauvreté en les considérant comme des partenaires directs et à part entière.

 

-          M. Marcel Hag, Chef de l’Unité Europe 2020, Compétitivité et Innovation, Secrétariat Général, Commission européenne.

Après son exposé sur les points de la Stratégie 2020 sur la réduction de la pauvreté, il a  reconnu l’impact social négatif des mesures d’austérité et la nécessité de renforcer les systèmes de protection sociale. Mais malheureusement il n’y a pas des véritables  solutions et donc les doutes et les préoccupations soulevées  par les membres de l’EAPN sont raisonnables.   

 

-          Mme Lieve Fransen, Directrice Europe 2020: politiques sociales, DG Emploi, Affaires sociales et Inclusion, Commission européenne.

La pauvreté augmente et l’objectif de réduire la pauvreté de 20 millions de personnes est encore loin d’être atteint. Le nombre  de personnes vivant dans la pauvreté a augmentée, en particulier pour les femmes âgées et les enfants.

Il s’agit d’une crise qui se prolonge, une crise qui affecte pas seulement l’emploi mais surtout le financement de nos systèmes de protection sociale. Il faut agir maintenant collectivement. Tout le monde peut faire quelques chose pour aider et soutenir ceux qui sont en grande difficulté.  L’Union Européenne demande aux États membres de se montrer plus ambitieux dans leurs objectifs de réduction de la pauvreté et dans leurs stratégies pour atteindre l’objectif. La Commission Européenne  promet de mettre en œuvre des stratégies de réduction de la pauvreté et être plus énergique en montrant les bonnes pratiques.

 

Les intervenants :

Georgios Papageorgiou - Secrétaire permanent du Ministère du Travail et de la Sécurité sociale, Chypre

Lieve Fransen - Directrice Europe 2020: politiques sociales, DG Emploi, Affaires sociales et Inclusion, Commission européenne

Philippe Lamberts - Député européen, (Groupe des Verts/Alliance libre européenne), membre de la Commission Affaires économiques et monétaires, Co-président du Parti vert européen

Hugh Frazer - Coordinateur du réseau européen d’experts indépendants en inclusion sociale

Henri Lourdelle - Conseiller politique, Confédération Européenne des Syndicats

Marcel Haag - Chef de l’Unité Europe 2020, Compétitivité et Innovation, Secrétariat Général, Commission européenne

Maureen O’Neill - Membre du Comité économique et social européen, Vice-présidente du Groupe III, membre de la Section Affaires sociales et citoyenneté

Christine Chapman - Assemblée nationale du pays de Galles, Comité des Régions, membre de la Commission de la politique économique et sociale

Vera Hinterdorfer - personne en situation de pauvreté et membre fondateur de la plateforme Staying Visible (rester visible), établie par des personnes en situation de pauvreté et actives dans la lutte contre la pauvreté, Autriche

Sérgio Aires - Président d’EAPN

João Rodrigues Seabra - Participant portugais à la Rencontre européenne des personnes en situation de pauvreté, membre d’EAPN Portugal

Graciela Malgesini - EAPN Espagne

Sian Jones - Coordinatrice politique, EAPN

Mary Collins - Chargée de politiques, Lobby européen des femmes

Silvia Ganzerla - Conseiller politique, Eurocities

Freek Spinnewijn - Directeur, FEANTSA

Jana Hainsworth - Secrétaire générale, Eurochild

Mik Woolley - Président du Comité de l’emploi

Fintan Farrell - Directeur d’EAPN

 

 

 

 

      -.Rapport d’EAPN : Une Union européenne à défendre : au-delà de l’austérité, vers l’investissement social et une croissance inclusive : Analyse par EAPN des Programmes nationaux de réforme (PRN) et Rapports sociaux nationaux (RSN) :  http://www.eapn.eu/images/stories/docs/EAPN-position-papers-and-reports/2012-eapn-nrp-report-en.pdf

 

       -.Programme National de Reforme, Autriche : http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/nrp/nrp_austria_en.pdf

Programme National de Reforme, Espagne : http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/nrp/nrp_spain_en.pdf

 

      -. Portail de la Commission européenne sur la Stratégie Europe 2020 (FR) http://ec.europa.eu/europe2020/index_fr.htm

(EN) http://ec.europa.eu/europe2020/index_en.htm

 

 

 

Anna CUOMO   (Institut d’études européennes de l’Université libre de Bruxelles)