Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

La criminalité et le terrorisme parmi les principales préoccupations des citoyens européens

pdf mise en ligne :09 01 2006 ( NEA say… n° 01 )

ASILE > Système d'information sur les visas

L’Eurobaromètre d’automne nous apprend que le chômage est toujours au cœur des préoccupations : il reste le principal sujet d’inquiétude, cité par 44% des répondants, mais sensiblement moins qu’au printemps 2005. La situation économique constitue la deuxième source de préoccupation la plus souvent mentionnée, et arrive en troisième position la criminalité, puis le terrorisme.

Aux yeux d’un citoyen européen sur quatre, la criminalité appartient aux principaux enjeux que rencontre leur pays (24%), arrivant ainsi en troisième position. Bien que ce chiffre soit resté stable au cours de l’année écoulée dans l’ensemble de l’Union européenne, des changements substantiels ont été enregistrés à l’échelle nationale. La progression la plus forte est intervenue au Royaume-Uni (41% + 10 points), et les diminutions les plus sensibles en Autriche (14% -10 points) et en Hongrie (19%, -10 points). Les craintes en ce domaine varient de 10% à Malte jusqu’à 46% en Lituanie.

La hausse des prix, les systèmes de santé, l’immigration, le terrorisme et les retraites constituent un deuxième bloc de préoccupations avec des pourcentages variant entre 10% et 17%. Par rapport au printemps 2005, davantage de personnes classent désormais le terrorisme parmi les deux plus graves problèmes que rencontre leur pays. Cet accroissement se limite cependant à un petit nombre de pays, en particulier ceux qui ont été le théâtre d’attentats ou de menaces terroristes. Ainsi, une hausse de 20 points a été observée au Royaume-Uni (de 14% à 34%) et une hausse de 18 points aux Pays-Bas ( de 22% à 40%). Les inquiétudes se sont par ailleurs aiguisées au Danemark (32%), malgré l’absence d’attentats ou de menaces réelles (+20 points). Dans d’autres pays comme l’Allemagne (4%) ou le Portugal (1%) et dans les nouveaux Etats membres (3%) le terrorisme n’est pas un problème jugé important. Après les attentats de mars 2004 en Espagne, 31% des répondants espagnols restent préoccupés par le terrorisme, bien que cette proportion s’affaiblisse constamment depuis un plafond de 59% à l’automne 2004 et 46% au printemps 2005.

L’opinion publique dans son ensemble reste positive et les citoyens de l’Europe sont toujours favorables à la poursuite de la construction européenne, certains même plus nettement qu’au printemps dernier. Le débat sur la constitution européenne n’a pas abouti au rejet de l’idée d’une constitution commune ; au contraire, le soutien au concept d’une constitution pour l’UE a augmenté au cours des cinq derniers mois (63%, +2 points) y compris pour ceux qui ont répondu non au référendum de ratification. De même, les citoyens restent fermement convaincus de la nécessité d’une constitution à la fois pour améliorer le fonctionnement de l’Union et pour renforcer sa position sur la scène internationale.

Eurobaromètre Automne 2005
Eurobarometer Autumn 2005

Livre vert sur un Programme européen de protection des infrastructures critiques (pdf)
Green paper on a European Programme for Critical Infrastructure Protection (pdf)

Conclusions de la présidence du Conseil européen de Bruxelles des 15 et 16 décembre 2005 (pdf)
Presidency conclusions, Brussels European Council, 15-16 December 2005 (pdf)