Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Drogues : inquiétude de l’Office européen des drogues et toxicomanies (OEDT) face à la montée des drogues de synthèse.

pdf mise en ligne :17 11 2012 ( NEA say… n° 127 )

COOPERATION INTERNATIONALE > Lutte contre la criminalité

C’est la deuxième année consécutive que l’OEDT lance cet avertissement (cf. Nea say) dans son rapport 2012. L’OEDT constate une baisse de la consommation de cocaïne, un recul de celle de l'ecstasy, un usage globalement stable des amphétamines, un déclin de la consommation et de l'offre d'héroïne. Si l’on excepte le  cannabis,  les données fournies par le rapport annuel témoignent d'un usage plus modéré en 2011 qu'en 2010 des principales substances psychotropes dans les Etats membres de l'Union et la Norvège. Si la cocaïne, l'ecstasy et les amphétamines constituent toujours les principales drogues stimulantes, elles sont toutefois concurrencées par un nombre croissant de drogues de synthèse, dont la consommation et la disponibilité sur Internet inquiètent les autorités.

C’est la deuxième année consécutive que l’OEDT lance cet avertissement (cf. Nea say) dans son rapport 2012. L’OEDT constate une baisse de la consommation de cocaïne, un recul de celle de l'ecstasy, un usage globalement stable des amphétamines, un déclin de la consommation et de l'offre d'héroïne. Si l’on excepte le  cannabis,  les données fournies par le rapport annuel témoignent d'un usage plus modéré en 2011 qu'en 2010 des principales substances psychotropes dans les Etats membres de l'Union et la Norvège. Si la cocaïne, l'ecstasy et les amphétamines constituent toujours les principales drogues stimulantes, elles sont toutefois concurrencées par un nombre croissant de drogues de synthèse, dont la consommation et la disponibilité sur Internet inquiètent les autorités.

"Les stimulants et les drogues de synthèse jouent un rôle central dans la situation européenne de la drogue, suscitant un marché qui évolue d'une manière rapide, volatile et difficile à contrôler. Plus que jamais, les jeunes sont exposés à quantité de poudres et de comprimés", note Cecilia Malmström, la commissaire européenne responsable de l'OEDT, pour qui "les usagers n'ont pas toujours conscience des risques qu'ils encourent". Est-il noté dans son communiqué de presse.

En 2011, 49 nouvelles substances psychoactives - soit près d'une par semaine - ont été officiellement notifiées par le biais du système d'alerte européen. C'est plus que les années précédentes (41 notifiées en 2010, 24 en 2009). Et les données préliminaires pour 2012 ne prévoient 'aucune diminution, puisque plus de 50 nouvelles substances ont d'ores et déjà été détectées.

Toutes les nouvelles drogues signalées en 2011 et en 2012 sont des drogues de synthèse. Comme en 2010, les deux tiers d'entre elles sont des cathinones (dont les effets imitent ceux de la cocaïne) et des cannabinoïdes (tel le "Spice"). Elles sont pour l'essentiel fabriquées hors de l'Europe : en Chine, surtout, et, dans une moindre mesure, en Inde, identifiés comme les principaux pays producteurs.

Cette hausse marquée du nombre de drogues de synthèse s'accompagne d'une autre tendance elle aussi en plein essor : le marché des "euphorisants légaux". Un terme trompeur, puisqu'il désigne, selon l'OEDT, "des substances psychoactives non réglementées ou des produits annoncés comme contenant de telles substances, qui sont spécifiquement conçues pour imiter les effets des substances contrôlées".

De ce large éventail de substances, vendues en ligne ou dans de petites boutiques spécialisées , les principaux usagers sont des jeunes. En 2011, une enquête européenne, menée auprès de plus de 12 000 personnes de 15 à 24 ans, révélait que 5 % d'entre eux avaient déjà consommé des "euphorisants légaux". Les estimations les plus élevées ont été rapportées par l'Irlande (16 %), suivie de la Lettonie, la Pologne et le Royaume-Uni (près de 10 % dans chacun de ces pays).

Comment prévenir les risques de ces produits, d'autant plus pernicieux que leurs consommateurs, le plus souvent, ignorent ce qu'ils achètent ? "Dans toute l'Europe, des mesures commencent à être mises en place dans le but de réduire à la fois la demande et l'offre de nouvelles substances psychoactives", répond prudemment l'OEDT. La tendance majeure, dans de nombreux pays, semble actuellement de se concentrer sur la pénalisation de l'offre plutôt que sur celle de l'usage.

Dans le discours qu’elle a prononcé pour le lancement du rapport annuel, Cecilia Malmstrôm, commissaire aux affaires intérieures, a souligné en conclusion le trafic de drogues constituait le commerce le plus lucratif pour la criminalité organisée en Europe.

Pour en savoir plus :

      -. Rapport intégral (FR) http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/AR2012oedt.pdf (EN) et 22 langues http://www.emcdda.europa.eu/publications/annual-report/2012

      -.  Communiqué : Les points clés - 1 http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/cpAR2012highlights1.pdf

      -. Communiqué : Les points clés - 2  http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/cpAR2012highlights2.pdf

      -.  Question particulière : Prisons et drogues en Europe, les problèmes et les réponses (EN) http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/AR2012siPrisons.pdf

       -.  Question particulière : Grossesse, enfance, famille et drogues - éléments pour une réponse de l'Europe (EN) http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/OEDT121031siGEF.pdf

      -.  Drugnet Europe n°80 consacré au rapport annuel (EN) http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/Drugnet80.pdf

      -. National Reports (EN) http://www.emcdda.europa.eu/publications/searchresults?action=list&type=PUBLICATIONS&SERIES_PUB=w203

      -. Statistical Bulletin 2012 (EN) http://www.emcdda.europa.eu/stats12

      -. Discours de Cecilia Malmström : the state of the drugs problem in Europe http://europa.eu/rapid/press-release_SPEECH-12-817_en.htm

      -. Dossier drogue de Nea say http://www.eu-logos.org/eu-logos-nea-recherche.php?q=drogue&Submit=%3E