Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Quelles sont les valeurs auxquelles les citoyens européens tiennent le plus ?

pdf mise en ligne :10 01 2007 ( NEA say… n° 25 )

LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES > Droit de séjour

Eurobaromètre vient d’interroger les citoyens européens sur les valeurs auxquelles ils tiennent le plus : la paix, le respect de la vie humaine, les droits de l’homme, la religion, le système économique.

Dans vingt des vingt-cinq Etats membres interrogés, c’est la paix qui se classe en tête des valeurs personnelles,  et dans cinq autres pays, elle arrive en deuxième ou troisième position. Les personnes interrogées en Allemagne (65%), Slovaquie (63%) et Suède (61%) mentionnent plus souvent la paix comme étant l’une de leurs valeurs personnelles les plus importantes. Les pourcentages les plus faibles sont enregistrés en Lituanie (38%), suivie par les Pays-Bas et le Royaume-Uni (42% chacun).

 

Le respect de la vie humaine est la valeur personnelle la plus souvent citée en Irlande (56%), au Royaume-Uni (50%) et aux Pays-Bas (46%) et se classe dans les trois premières positions dans presque tous les autres Etats membres. Les exceptions sont la Suède et le Danemark où la démocratie fait partie des trois premières valeurs, ainsi que l’Autriche, où les libertés individuelles arrivent dans le tiercé de tête. Dans ces trois pays, le respect de la vie humaine occupe la quatrième place en tant que valeur personnelle la plus citée.

 

Dans tous les Etats membres, les droits de l’homme font également partie du tiercé de tête des valeurs personnelles, occupant même la première place à Chypre (53%) et en Lituanie (50%); les résultats les plus faibles proviennent du Royaume-Uni (32%) et d’Irlande (34%).

 

En Bulgarie et en Roumanie, les deux pays qui ont adhéré au 1er janvier 2007, les trois premières valeurs personnelles dans l’ensemble de l’Union européenne se classent également aux trois premières places. Notons toutefois qu’en Bulgarie, le respect de la vie humaine est la valeur personnelle la plus souvent mentionnée (50%), tandis qu’en Roumanie, la question des droits de l’homme arrive en tête (47%). La paix occupe la deuxième place en Roumanie (43%) et la troisième en Bulgarie (46%).

 

L’opinion publique est divisée sur la place de la religion dans la société. En moyenne, 46% des répondants estiment qu’elle trop importante, tandis que 48% sont de l’avis contraire. L’analyse socio-démographique met en lumière de légères différences selon l’âge, le niveau d’étude et la tendance politique. Le principal clivage se situe au niveau du pays et à cet égard le sondage fait apparaître une très grande hétérogénéité parmi les Etats membres. Le pourcentage des personnes interrogées qui déclarent que la religion occupe une trop grande place dans notre société varie de 20% en Estonie à 81% à Chypre.

 

Pour ce qui est de l’intervention de l’Etat dans la vie économique et la libre concurrence, une majorité des citoyens préfère une approche non interventionniste et une économie de marché. 

Six répondants sur dix pensent que la libre concurrence est la meilleure garantie de la prospérité économique (64%) et que l’Etat intervient trop dans leur vie (62%). Bien que les personnes qui se situent à droite politiquement soient encore plus enclines à le penser, les personnes de gauche soutiennent largement, elles aussi, une approche non-interventionniste et l’économie de marché. 73% et 67% des personnes situées à droite sur l’échiquier politique, déclarent respectivement que la libre concurrence est la meilleure garantie de la prospérité économique et que l’Etat intervient trop dans leur vie. Pour les personnes situées politiquement à gauche, les chiffres correspondant sont de 61% et 59% respectivement.

 

► Eurobaromètre Standard 66, automne 2006, Premiers résultats (pdf)