Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

21 mars, Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale

pdf mise en ligne :21 03 2007 ( NEA say… n° 30 )

COOPERATION POLICIERE > Lutte contre le blanchiment de capitaux

A l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, célébrée le 21 mars, le Secrétaire général des nations Unies, M. Ban KI-moon, a souligné que les pratiques racistes, en plus de blesser les personnes qui en sont victimes, portent atteinte au développement en empêchant les individus de réaliser pleinement leur potentiel et donc, de contribuer au progrès national. De son côté, la présidence de l’Union européenne a rappelé quels sont les devoirs des européens (FR) (EN).

Mme Louise Arbour, Haut commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, a transmis un message.

 

La Bibliothèque Dag Hammarskjöld a marqué cette commémoration en rappelant que cette journée est célébrée chaque 21 mars pour rappeler ce jour de 1960, à Sharpeville (Afrique du sud) où la police a ouvert le feu et tué 69 personnes lors d'une manifestation pacifique contre les lois relatives aux laissez-passer imposées par l'apartheid. En proclamant la Journée internationale en 1966, l'Assemblée générale des Nations Unies a engagé la communauté internationale à redoubler d'efforts pour éliminer toutes les formes de discrimination raciale. Par ailleurs sont indiquées une vingtaine de liens utiles vers des sites du système des Nations Unies dont l'UNESCO, ainsi que certaines sources additionnelles: Amnesty international, Commission européenne contre le racisme et l'intolérance du Conseil de l'Europe, Human Rights Watch, Fédération Internationale des Droits de l'Homme, Réseau européen contre le racisme, etc.

 

Le 21 mars a été le jour choisi par Amnesty international pour s'adresser aux institutions européennes.

 

Le prochain numéro  de NEA say... rendra compte de l'audition organisée le 19 mars par la commission des libertés civiles et de la justice (LIBE) du Parlement européen sur la proposition de décision-cadre relative à la lutte contre le racisme et la xénophobie.