Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Mise en garde des autorités européennes contre une hausse de l'immigration clandestine dans les prochains mois

pdf mise en ligne :30 03 2007 ( NEA say… n° 31 )

COOPERATION JUDICIAIRE CIVILE > Perspectives financières

L’Union européenne s’attend à une hausse de l’immigration illégale dans les prochains mois, notamment en provenance du sud. Mise en garde lancée par les dirigeants européens lors de l’inauguration des nouveaux locaux de l’Agence FRONTEX à Varsovie.

Le vice-président de la Commission européenne, Franco Frattini, en charge de l’immigration a mis en garde contre une hausse prochaine de l’immigration clandestine aux frontières extérieures de l’Union européenne, dans son discours d'ouverture de l'inauguration des nouveaux locaux de l'Agence FRONTEX. "Nous ne pouvons pas espérer que les pressions migratoires sur nos frontières sud vont diminuer dans un proche avenir" a-t-il déclaré. "Les données démographiques montrent que les migrations vont augmenter car les populations des cinquante pays les moins développés devraient plus que doubler, passant de 800 millions d’habitants en 2007 à 1,7 milliard en 2050", a affirmé le commissaire. De son côté, au nom de la présidence allemande, le Ministre de l’intérieur Wolfgang Schäuble, a estimé qu’il fallait intensifier la surveillance aux frontières extérieures, pas seulement à cause des pressions migratoires au sud, mais aussi en raison des scénarios futurs de flux vers l’Europe de l’Est. 

FRONTEX, qui dispose d’un budget de 35 millions d’euros, projette de lancer au total et en 2007 plus de 30 opérations de sécurisation des frontières dont trois au large des Canaries, plusieurs dans le reste de la Méditerranée et une opération visant la route des Balkans. Une nouvelle opération Hera III a repris le 12 février: elle est conduite avec des moyens aériens et maritimes fournis par l’Espagne, la France, l’Italie et le Luxembourg en liaison avec le Sénégal. Dans le cadre de cette opération, comme l’a largement rapporté la presse, un patrouilleur italien du dispositif FRONTEX a intercepté il y a quelque jours au large du Sénégal un bateau à destination du Royaume-Uni transportant 300 immigrants illégaux d’origine indienne et pakistanaise. 

FRONTEX, dont le mandat est de coordonner l’ensemble des activités liées à la sécurité des frontières, devrait dans les prochaines années voir son rôle renforcé, notamment à l’occasion de l’agrandissement de l’espace Schengen prévu pour décembre 2007. Parallèlement, l’Agence devrait disposer de nouveaux instruments et de nouvelles ressources pour faire face à ses missions. Un rapport d’évaluation sera remis à la fin de l’année sur les activités de FRONTEX, première étape qui pourrait conduire à terme à un renforcement de son mandat. 

M. Frattini a annoncé dans sa déclaration (FR) (EN) que la Commission avait l’intention de faire deux propositions. L’une sur un système d’entrée-sortie qui permettrait au moyen d’un visa biomètrique de contrôler les travailleurs étrangers à leur entrée et à leur sortie du territoire européen. Dans le cas où le travailleur migrant ne respecterait pas la durée légale de son séjour, les autorités en seraient immédiatement informées en vue d’une reconduite à la frontière. L’autre proposition vise à créer un système européen de surveillance des frontières (EUROSUR) reliant les systèmes de surveillance nationaux afin d’effectuer une surveillance à la fois par radar et par satellite au niveau européen.