Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Droits de l'homme: le Parlement européen demande plus de cohérence

pdf mise en ligne :17 09 2007 ( NEA say… n° 39 )

IMMIGRATION > Protection temporaire en cas d'afflux massif de personnes déplacées

Droits de l’homme : le Parlement européen demande plus de cohérence et de continuité, plus de transparence aussi dans le dialogue interinstitutionnel.

Le Parlement européen s’est prononcé le jeudi 6 septembre 2007 pour le renforcement de la cohérence et du dialogue interinstitutionnel sur les prises de position de l’Union européenne en faveur des droits de l’homme dans ses relations avec les pays tiers. En adoptant le rapport de la socialiste espagnole Elena Valenciano (FR) (EN), les députés demandent notamment que les questions relatives à la promotion des droits de l’homme dans la politique extérieure de l’Union "soient systématiquement inscrites à l’ordre du jour des dialogues et consultations politiques de l’UE avec les pays tiers". Il est surtout demandé au Conseil d’appliquer "systématiquement" la clause relative aux droits de l’homme et à la démocratie dans tous les accords liant l’UE à des pays tiers et de mettre en place un mécanisme transparent pour l’évaluation de la situation des droits de l’homme associant les parlementaires.

Les députés souhaitent aussi que le Conseil procède à une évaluation semestrielle de chaque processus de dialogue et de consultation et la transmette au Parlement. De même, ils demandent à la Commission de transmettre au Parlement des évaluations ponctuelles sur l’état des dialogues et consultations politiques en matière de droits de l’homme dans les pays tiers. Le Parlement insiste enfin sur la nécessité de renforcer et d’améliorer le dialogue UE-Chine sur les droits de l’homme, "source de graves préoccupations". Il s’inquiète également de l’interruption depuis 2004 du dialogue sur les droits de l’homme avec l’Iran, et soutient le Conseil dans sa volonté de transformer les consultations UE- Russie "en un dialogue franc et authentique sur les droits de l’homme".