Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Les citoyens du monde favorables à un leadership accru de l'Union européenne

pdf mise en ligne :13 11 2007 ( NEA say… n° 42 )

LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES > Droit de séjour

L'Union européenne arrive en tête des puissances mondiales dont une influence accrue est souhaitée par les citoyens de la planète. C'est le résultat d'un sondage effectué par European Council on Foreign Relations auprès de 57 000 personnes de 52 pays.

L'étude "New World Order, the Balance of Soft Power and the Rise of Herbivorous Powers" nous apprend beaucoup de choses: la notion de puissance varie beaucoup d'un continent à l'autre, de plus en plus de citoyens sont hostiles à la force militaire et privilégient le développement des puissances appelées "herbivorens".

La force de l'UE semble de ce fait être aussi ancrée dans une bonne perception de ses faiblesses. Il faut pondérer le résultat du sondage par le fait que, font remarquer les auteurs, si personne ne souhaite rééquilibrer son influence, c'est que ce constat pourrait éventuellement et en partie provenir de l'idée que l'UE apparaît incapable de prendre son son destin en main.

35% des sondés voient dans le développement de l'influence de l'UE une chance pour un monde meilleur, alors que 20% des personnes intérrogées souhaitent voir son influence décliner. L'Inde, l'Afrique du Sud, le Brésil figurent parmi les pays dont l'appréciation du rôle et de l'influence est majoritairement positive (respectivement 27%, 26%, 23% soit beaucoup moins que pour l'UE). La majorité est positive pour ces pays, alors que les Etats-Unis, l'Iran, la Russie et la Chine suscitent des réactions beaucoup plus négatives. Si 23% et 24% des personnes interrogées aimeraient voir la puissance de la Russie et de la Chine augmenter, 29% et 32% estiment que le monde profiterait de leur déclin. 26% des sondés déclarent que l'influence des Etats-Unis devrait augmenter, mais 37% pensent le contraire. Pour l'Iran, l'écart est encore plus significatif, puisque 14% souhaitent une hausse de l'influence iranienne et 39% espèrent sa diminution.

Ces données confirment assez largement les nombreux sondages faits sur une thématique voisine par le PEW RESEARCH CENTER.