Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Sommet France-Espagne: convergence de vues sur l'immigration

pdf mise en ligne :14 01 2008 ( NEA say… n° 45 )

ASILE > Protection temporaire en cas d'afflux massif de personnes déplacées

Lors du 20ème sommet France-Espagne du 10 janvier 2008, les deux pays ont affiché un net rapprochement. Lorsque l'Espagne avait décidé la régularisation des 700 000 immigrés, M. Sarkozy, alors ministre de l'intérieur, avait vigoureusement exprimé son opposition, et l'avait renouvelée par la suite.

La déclaration commune marque la "convergence de deux pays en faveur d'une politique européenne de l'immigration, fondée notamment sur un pacte qui devrait être adoptée sous présidence française". Elle comporte une série de 15 mesures précises, notamment la coordination des politiques migratoires et d'asile, la coopération aux frontières communes, la reconnaissance du laisser-passer européen, afin de pallier les défaillances des représentations consulaires compétentes, le développement des échanges de renseignements, d'investigations et d'experts, une impulsion nouvelle donnée à l'Agence Frontex, la mise à disposition des savoirs-faire acquis par les centres de coopération franco espagnols au profit des nouveaux Etats membres, et les échanges de bonnes pratiques "permettant de trouver l'équilibre entre les nécessités des marchés du travail, les capacités des migrants et l'intégration dans les sociétés d'accueil".

Le texte prévoit également l'étude d'une liste commune  "de pays d'origine, fiables pour les demandes d'asile", la préparation de la deuxième conférence ministérielle euro-africaine sur les migrations et le développement, des accords de gestion concertée de l'immigration avec les pays à la source de ces migrations et la coopération consulaire entre la France et l'Espagne.

Il est par ailleurs prévu d'établir une ambassade commune au Timor, préfigurant "une ambassade européenne" dans le cadre du futur service européen d'action extérieure.

Nicolas Sarkozy a particulièrement insisté sur la volonté de Paris et Madrid de "porter ensemble l'espérance d'un pacte européen de l'immigration", un projet qu'il compte mettre en place à la faveur de la présidence française qui commencera le 1er juillet 2008. "Cette politique portera le sceau de la France et de l'Espagne" a renchéri le premier ministre espagnol, M. Zapatero, lors d'une conférence de pressse commune. M. Zapatero  a annoncé "un nouvel élan en matière de rapatriements communs, (...) une coopération de plus en plus claire en matière de co-développement (...) en faveur des principaux pays à l'origine de l'immigration irrégulière".