Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Le Réseau européen contre le racisme demande à la présidence slovène de mettre la lutte contre le racisme au centre de son action

pdf mise en ligne :07 02 2008 ( NEA say… n° 46 )

COOPERATION POLICIERE > Lutte contre le blanchiment de capitaux

Dans son Mémorandum, le Réseau européen contre le racisme (ENAR) met en avant différents axes prioritaires à développer dans les domaines de la lutte contre les discriminations et dans la lutte contre le racisme.

Le réseau européen contre le racisme (ENAR) demande à la présidence slovène de "s'assurer que les dirigeants de l'UE respectent leurs engagements envers les valeurs clés et principes fondamentaux de l'Europe. La Slovénie est bien placée pour faire respecter les principes clés définis dans le nouveau Traité de Lisbonne et la Charte des droits fondamentaux", a déclaré le président de ENAR, Mohammed Aziz dans un communiqué rendu public le 31 janvier 2008.

ENAR préconise que durant les prochains mois, la Présidence mette en oeuvre les actions suivantes:
- assurer que les Etats membres respectent leur engagement quant à l'adoption formelle de leur décision-cadre pour combattre le racisme et la xenophobie sans plus attendre;
- garantir une étude d'impact complète de toutes les propositions concernant l'immigration, l'intégration et l'asile sur les droits fondamentaux;
- assurer le développement de la proposition de la proposition législative sur la mise en oeuvre du principe d'égalité en dehors de l'emploi, en améliorant les niveaux de protection existants et en répondant aux lacunes du cadre d'anti discrimination actuel;
- s'assurer que l'inclusion sociale des minorités ethniques et religieuses soit une priorité de l'agenda social, en particulier lors de la révision de la stratégie de Lisbonne;
- faire en sorte que l'Année européenne du dialogue interculturel soit étroitement liée aux stratégies globales en matière d'antiracisme, et en coopération étroite avec la société civile.

ENAR rappelle que d'après une étude récente de l'Agence européenne des droits fondamentaux, le racisme demeure un problème persistant à travers toute l'Europe.