Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Encore trop d’inégalités hommes-femmes dans l’Union européenne

pdf mise en ligne :09 02 2006 ( NEA say… n° 04 )

IMMIGRATION > Conditions d'accueil des réfugiés

Le Parlement européen vient d’adopter, en réponse au rapport 2005 de la Commission européenne sur l’égalité entre les femmes et les hommes, le rapport d’initiative de Mme Edite Estrella qui met l’accent sur la persistance des inégalités de genre dans l’Europe élargie et préconise un certain nombre de mesures pour améliorer la situation. Visibilité et transparence sont des encouragements supplémentaires à la poursuite d’une politique d’égalité des chances et à sa réussite.
Pour le Parlement européen, le rapport de la Commission européenne met en évidence les progrès législatifs significatifs dans les Etats membres mais évite de mentionner les points faibles concernant la transposition des directives dans le droit national ou les violations effectives du droit communautaire. Il est important pour les députés que "les Etats membres respectent l’acquis communautaire en matière d’égalité entre les femmes et les hommes dans toutes les politiques de l’Union, notamment en matière d’emploi mais également d’accès aux biens et services". Dès lors, la Commission est invitée à mener une étude sur les modalités de mise en œuvre de la législation communautaire par les Etats membres dans le domaine de l’égalité et à prendre les mesures nécessaires en cas de non-transposition ou d’infraction, c’est-à-dire le cas échéant à saisir la Cour de Justice.

Les députés insistent sur la nécessité de réduire l’écart de rémunération entre les sexes, estimé à environ 15% pour l’Union des 25, alors que l’écart en matière d’éducation et de formation se comble. Ils invitent les Etats membres et les pays candidats à l’adhésion à fournir des statistiques sur ce type d’écart pour toutes les catégories professionnelles et "à entreprendre des actions plus vigoureuses et importantes pour transposer la législation communautaire destinée à réduire la différence de rémunération mais également à faire cesser la discrimination entre les sexes sur le marché du travail afin d’accroître la proportion des femmes occupant des postes de haut niveau".

En outre, les députés soulignent l’importance d’assurer que les régimes de pensions ne se révèlent pas discriminatoires à l’égard des femmes et qu’ils ne viennent pas renforcer les modèles actuels "qui les désavantagent déjà en terme de prestations et de cotisations".

Le Parlement européen insiste également sur la nécessité d’éviter la ségrégation de genre sur le marché du travail et invite les Etats membres à encourager les jeunes femmes à poursuivre des études dans des domaines non traditionnels.

Faciliter la participation des femmes à la vie professionnelle et politique

Les députés ont tenu à rappeler aux Etats membres leurs engagements, approuvés par le Conseil européen de Barcelone en 2002, de supprimer les obstacles à la participation égalitaire des femmes et des hommes au marché du travail et à mettre en place d’ici à 2010 des structures d’accueil pour 90% des enfants dont l’âge se situe entre trois ans et l’âge de la scolarité obligatoire, et au moins 33% des enfants âgés de moins de 3 ans. Les députés ont invité les Etats membres à proposer des objectifs analogues pour les structures de garde des proches âgés ou malades.

Précisant que les femmes ont été sous-représentées dans les organes de décision politique dans l’Union, et que dans quelques uns des Etats membres actuels et futurs, le pourcentage de parlementaires femmes est en dessous de la moyenne mondiale de 15,6 %, le Parlement européen invite les partis politique, au niveau national et européen, à réviser leurs structures ainsi que leurs procédures de façon à lever les obstacles, directs et indirects, à une participation non discriminatoire des femmes et à "adopter des stratégies appropriées pour atteindre un équilibre plus juste entre la représentation des femmes et celle des hommes au sein des assemblées élues".

Enfin les députés soulignent que l’égalité des genres et une approche intégrée de l’égalité entre les femmes et les hommes ("gender mainstreaming") efficace exigent un engagement au niveau politique le plus élevé. Les députés préconisent une meilleure coordination entre la politique d’approche intégrée de l’égalité hommes-femmes et la stratégie de Lisbonne. (cf. NEA say… n°3)

Le Parlement européen a souligné également qu’il faut encourager l’insertion sociale des femmes migrantes, souvent victimes d’une double discrimination, tenant à la fois à leur sexe et à leur appartenance nationale ou religieuse, en facilitant leur accès à la formation, en soutenant leurs activités professionnelles, mais aussi en les intégrant dans des programmes du Fonds social européen ou des projets comme Equal, destinés à améliorer la position sociale des immigrés.

Il est indispensable que la Commission informe le Parlement des progrès réalisés et tout particulièrement en matière de mise en œuvre de la "Plate-forme d’action de Pékin", y compris en ce qui concerne la santé reproductive et sexuelle, dans les différents Etats membres et qu’elle lui communique régulièrement les données statistiques concernant chacun des Etats membres.

La politique européenne en matière d’égalité doit rester transparente et visible. Il n’y a pas de meilleurs encouragements.

Dans le cadre de l’année européenne de l’égalité des chances pour tous, en 2007, la politique européenne en matière d’égalité des chances doit être une priorité réaffirmée en tant que politique transversale à portée multidimensionnelle et il convient d’accorder une attention particulière aux groupes défavorisés.


Résolution du Parlement européen sur l'égalité entre les femmes et les hommes dans l'Union européenne
European Parliament resolution on equality between women and men in the European Union