Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Nouvelle campagne contre la prostitution forcée dans le cadre de l’Euro 2008

pdf mise en ligne :06 09 2008 ( NEA say… n° 51 )

COOPERATION JUDICIAIRE CIVILE > Ordonnance d'exécution européenne

A quelques jours du coup d’envoi de l’Euro 2008, la commission des droits de la femme du Parlement européen a tenu à renouveler la campagne « Carton rouge à la prostitution » qui avait été lancée avec succès lors de la Coupe du Monde de football 2006.

La présidente Ana Zaborska (PPE-DE, slovaque) a rappelé, le 4 juin 2008 devant la presse que des centaines de milliers de jeunes femmes sont encore victimes chaque année de la prostitution forcée et que certains pays considèrent encore cette activité comme un métier. Il faut se baser sur la prévention et sensibiliser la société, a-t-elle souligné. Elle a rappelé que le plan d’action relatif à la traite des êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle prévoit une formation accrue dans les écoles de police, un budget plus important pour Europol et une coopération transfrontalière renforcée.

Elle a posé la question : le plan d’action a-t-il été mis en œuvre ? A-t-il été efficace ? Quelles ont été les mesures prises par les Etats membres et ont-ils transposé correctement la directive 2004/81/CE ? La commission européenne a fait état de résultats encourageants, même si la situation n’est pas encore satisfaisante en ce qui concerne la poursuite des criminels et l’assistance aux victimes. Tout en rappelant que la directive 2004/81/CE représente une protection importante pour les victimes de ces trafics illégaux. L’élue estonienne Siiri Oviir (libérale) s’est quant à elle inquiétée des risques liés à l’élargissement de l’espace Schengen, alors que d’autres intervenants comme la suédoise Eva-Britt Svensson (GUE/NGL) ont souligné le fait que les hommes devraient être davantage impliqués dans les campagnes de prévention en soutien à ces femmes et ces enfants sexuellement maltraités, battus, menacés et exploités.

► Directive 2004/81/CE du Conseil du 29 avril 2004 relative au titre de séjour délivré aux ressortissants de pays tiers qui sont victimes de la traite des êtres humains ou ont fait l'objet d'une aide à l'immigration clandestine et qui coopèrent avec les autorités compétentes, JO L 261 du 06/08/2004 (FR) (EN).

► Communiqué de presse (EN)

► Question orale (FR) (EN)