Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

La lutte contre la corruption : une priorité pour l’Union européenne !

pdf mise en ligne :19 06 2008 ( NEA say… n° 52 )

COOPERATION POLICIERE > Frontex

En 2007, l’indice de perception de la corruption de l’UE-27 est inférieur à celui de l’Estonie. Cela résulte essentiellement de l’intégration de 12 nouveaux Etats membres. Cependant à l’exception de Malte et Chypre, les pays intégrés en 2004 et 2007 améliorent progressivement leur situation.

NEA say... attire régulièrement l’attention des lecteurs sur ce phénomène préoccupant. Un chercheur de l’IRIS (Institut des relations internationales et stratégiques), Pierre Verluise, vient de faire une étude statistique sur le phénomène. Ses observations sont inquiétantes, malgré le laconisme des chiffres et des moyennes. Inquiétant parce que, fait-il observer, la lutte contre la corruption est une priorité pour l’UE afin de préserver son ambition politique. C’est aussi un moyen d’optimiser son développement économique. Or, les résultats attendus ne sont pas au rendez-vous, guère mieux que la moyenne et malgré les progrès enregistrés par les nouveaux venus essentiellement : l’indice de perception de corruption (IPC) est passé, en moyenne entre 2002 et 2007, de 6,25 à 6,37, ce qui est peu, conclut-il.

Si l’UE entend consolider la démocratie et poursuivre son développement, elle doit continuer à faire de la lutte contre la corruption une priorité. Si l’UE prétend peser dans le monde, ses dirigeants ne peuvent pas être corrompus ou corruptibles par des réseaux criminels ou des puissances étrangères.