Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

L'Union européenne doit rester une terre d'asile pour Antonio Guterres, Haut Commissaire aux réfugiés

pdf mise en ligne :22 07 2008 ( NEA say… n° 53 )

ASILE > Eurodac

Appel à demeurer une trerre d'accueil lors de sa visite à la Commission européenne et lors de sa rencontre avec le président Barroso et le vice-président Jacques Barrot le 16 juillet

Lors du point de presse Antonio Guterres a plaidé: " L’Europe doit continuer à être un continent d’asile » et il a déploré qu’existent encore d’énormes disparités  entre les Etats membres et il a précisé que « le taux de reconnaissance de réfugiés iraquiens varie de 0% à 80% selon les pays (…) Nous souhaitons que l’accès aux procédures d’asile soit garanti dans l’Union ».A cette occasion Antonio Guterres a précisé être en discussion avec les autorités italiennes pour s’assurer que les mesures prises contre les immigrés en situation irrégulière n’affectent pas le droit d’accès à l’asile. De son côté Jacques Barrot a indiqué qu’il présenterait plusieurs  propositions pour construire  un système d’asile « protecteur, efficace et juste ».Le vice-président de la Commission est également revenu sur la pacte pour l’immigration et l’asile : « ce pacte ne prend son sens que s’il s’accompagne d’une politique d’asile généreuse et ambitieuse (…) Il ne vise pas à verrouiller l’Europe, mais à organiser ces phénomènes migratoires afin d’éviter les drames. »Il s’est par ailleurs déclaré convaincu « de la nécessité d’une politique plus active de réadmission dans l’UE » et il s’est engagé à présenter en 2009 un programme de réinstallation qui « reposera sur des participations volontaires des Etats membres (…) La Commission européenne encourage les Etats membres à réinstaller un grand nombre de réfugiés iraquiens, et, pour l’instant, nous avons un accueil positif de l’Allemagne (...) Je vais rappeler cet impératif lors du prochain Conseil des ministres ». Ce Conseil des ministres de l’Intérieur des 24 et 25 juillet d ont adopté des conclusions qui préconisent l’accueil volontaire de réfugiés iraquiens. La Commission européenne s’est d’ores et déjà engagée à aider les Etats membres à hauteur de 10,8 millions d’euros et elle envisage de rouvrir des crédits dés le mois de septembre prochain. Le HCR dispose d’un important programme de réinstallation des iraquiens réinstallés dans les pays du Proche-Orient et il a invité Jacques Barrot pour une mission conjointe dans un centre de réinstallation sur place. 

Il est à signaler qu’au cours de son audition par la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures du Parlement européen, Brice Hortefeux a fait état d’un accueil positif de la part de Antonio Guterres pour le 3pacte européen pour l’immigration et l’asile ».. Il s’agit d’un point sur lequel le HCR marque depuis quelques mois une attention vigilante.