Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Huit conseils pour mieux protéger ses enfants sur Internet

pdf mise en ligne :02 08 2008 ( NEA say… n° 54 )

COOPERATION JUDICIAIRE CIVILE > Reconnaissance mutuelle

Nadine Morano, chargée de la famille au sein du gouvernement français, diffuse une plaquette d’information et veut créer une police internationale de la « Toile ».

Elle a fait remarquer que 60% des enfants de 6 à 10 ans surfent et peuvent être confrontés  à 4 à 5 millions d’images pédopornographiques ou faire de mauvaises rencontres. Leurs parents se sentent mal informés ou désarmés.. D’où une brochure de huit conseils diffusée à 4,8 millions d’exemplaires dans toutes les écoles primaires. Le premier conseil est d’établir un dialogue entre les parents et les enfants,, d’activer le logiciel de contrôle parental et l’ordinateur être installé dans une pièce commune. Il convient aussi de limiter le temps passé devant les écrans de toute sorte : il serait de 1200 par ans contre 900 heures à l’école.

 

Il faut instaurer une police internationale de la Toile, comme convenu le 18 septembre la présidence française réunira les homologues européens de la secrétaire d'Etat à la famille, Nadine Morano. Ils débattront d’un sujet régulièrement agité dans les instances européennes ainsi que Nea say… a eu l’occasion, à maintes reprises, de le signaler à ses lecteurs.

 

Rappelons que déjà le 10 juin dernier Michèle Alliot-Marie avait annoncé le blocage des sites à caractère pédopornographique, en coopération avec les fournisseurs d'accés Internet. Annonce démentie le lendemain Par l'Association des fournisseurs d'accès et des services Internet (AFA). Aujourd'hui les difficultés techniques demeurent, explique-t-on du côté de l'AFA. Sur le plan juridique, seul un juge a l'autorité pour imposer un filtrage et pour changer cette procédure, il faudra légiférer....Les hors la loi du WEB ont encore plusieurs mois de liberté devant eux !

 

Le gouvernement français est particulièrement sensibilisé à cette question comme en témoigne une chronologie de ces derniers mois :

 

      -décembre 2007 : pour aider les parents à protéger leurs enfants d’un mauvais usage d’internet, le ministère en charge de la famille en a appelé à la responsabilité des opérateurs et des fournisseurs d’accès à Internet. Des accords ont été passés ; une charte a été signée et des outils ont été mis au point pour aider les parents dans leur tâche éducative. Dossier de la rencontre avec les FAI.

 

      -février 2008 : réalisation d’une enquête auprès des parents d’enfants de 6 à 17 ans, afin de mesurer la perception par ceux-ci des risques encourus par leurs enfants sur Internet. Cette étude a été réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 801 parents d’enfants de cette classe d’âge. Premier constat : plus d’un parent sur deux d’enfant internaute considère que ce dernier prend des risques. 

 

      -mai 2008 : Nadine Morano, secrétaire d’Etat chargé de la famille a reçu dans les locaux du ministère à Paris les représentants des Fournisseurs d’accès à Internet (FAI) afin d’engager une nouvelle étape en faveur de la protection des enfants et leur a proposé trois pistes d’action. Un dossier complet a été établi.

 

      -mai 2008 : Nadine Morano s’est rendue à Londres pour s’informer sur les mesures et dispositifs de protection mis en place au Royaume-Uni.

 

      -juin 2008 : Nadine Morano a présidé la Table ronde « Protection de l’enfance » dans le cadre des Assises du Numérique. Elle y a prononcé un discours, plusieurs sondages Ipsos ont été rendus publics sur les attentes des parents et la perception des dangers.

 

     -juin 2008 : Nadine Morano a rencontré Pamela Passman, vice présidente Global Corporate Affairs de Microsoft. Un accord de principe a été conclu.

 

      -juin 2008 : Nadine Morano a présidé le 7è comité de suivi « Protection de l’enfant sur internet », qui réunit les Fournisseurs d’accès à Internet (FAI) , les associations de protection de l’enfance. Le comité a pris de l’ampleur avec notamment son élargissement de sa composition à des parlementaires, des personnalités qualifiées (pédopsychiatres, sociologues, juristes), aux éditeurs de jeux, et aux représentants des services communautaires.