Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Les français se sentent-ils européens ?

pdf mise en ligne :15 09 2008 ( NEA say… n° 54 )

LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES > Droit de séjour

Un sondage réalisé les 22 et 23 juillet 2008 par TNS Sofres pour le collectif d’associations Civisme et démocratie (CIDEM), révèle que deux français sur cinq se sentent vraiment européens.

Le sondage de TNS-SOFRES nous apprend que l’attachement des français à l’Europe est sensiblement de même ampleur qu’à la veille de l’instauration de la citoyenneté européenne à la veille de la mise en œuvre du Traité de Maastricht en 1992 : 37% des français se considéraient alors comme souvent ou très souvent comme citoyens européens, contre 38% aujourd’hui. Seule l’année 1999 a été marquée par un éloignement sensible des français à l’égard de l’Europe, année d’un fort taux d’abstention des français aux élections européennes marquées également par une campagne virulente des formations politiques très hostiles à l’Europe que les éléments en faveur de l’Europe, une fois de plus timorés, n’avaient pas su contrer en s’engageant fortement.

 

Depuis le sentiment européen des français s’est redressé sans discontinuer, porté par l’adoption de l’euro mais aussi (paradoxe apparent) par le référendum sur la Constitution. Son résultat négatif n’a pas porté atteinte au sentiment de citoyenneté européenne. Mais, c’est l’Euro qui pour 54% des personnes interrogées symbolise le mieux l’Europe, loin devant le Parlement européen. Les autres valeurs fédératrices sont le marché économique commun (39%) et la démocratie (35%).Plus surprenant ou simplement, plus frappant, le baromètre montre que les français ont une connaissance très faible du fonctionnement de l’Union : 36% d’entre eux pensent qu’ils n’ont pas le droit de voter aux élections européennes alors que les français élisent les députés européens depuis 1979. Quelque 48% des sondés pensent ne pas pouvoir participer aux scrutins municipaux du pays dans lequel ils résident. Ignorance partagée par beaucoup : interrogé sur le fait de savoir si son épouse avait participé aux dernières élections municipales française du printemps dernier, le chef de l’Etat français avait répondu par la négative en expliquant que ; comme tout le monde le savait, elle était italienne…

 

Retenons que les élections européennes restent encore très mal identifiées.