Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Un Pacte européen pour l’égalité entre les hommes et les femmes

pdf mise en ligne :21 02 2006 ( NEA say… n° 05 )

IMMIGRATION > Conditions d'accueil des réfugiés

Six Etats membres (France, Espagne, Suède, Danemark, Finlande, République Tchèque) proposent au prochain sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement d’adopter un "Pacte européen pour l’égalité entre les hommes et les femmes".
S’inspirant de l’initiative sur un pacte européen pour la jeunesse approuvé par le Sommet de printemps 2005, la Suède a proposé une initiative du même type visant à promouvoir au niveau européen la participation égale des femmes et des hommes au marché du travail et leur contribution au développement de la société en général. S’associent à l’initiative le Danemark, la Finlande, la France, l’Espagne et la République Tchèque. Dans une lettre adressée la semaine dernière au chancelier Schüssel et au président Barroso, le Président Chirac et les premiers ministres espagnol, suédois, finlandais, tchèque, danois suggèrent que le Pacte soit approuvé au "Sommet de printemps", les 23 et 24 mars prochains. L’objectif serait de contribuer à l’égalité telle que définie par le Traité, valoriser le potentiel de main d’œuvre, réduire les écarts entre hommes et femmes en matière d’emploi et de protection sociale, répondre aux enjeux démographiques en favorisant l’équilibre entre vie professionnelle et vie familiale pour les femmes comme pour les hommes. Dans leur lettre, les signataires proposent notamment des mesures visant à combattre les stéréotypes sexistes sur le marché du travail et à renforcer la gouvernance en y intégrant la dimension du genre. Pour les signataires, le défi démographique, les déséquilibres structurels des marchés du travail et l’objectif de cohésion sociale ne pourront pas être correctement abordés dans le cadre de la stratégie de Lisbonne si cette dimension n’est pas prise en compte (cf. NEA say… n°3).

Lettre conjointe signée par le Président de la République, Jacques CHIRAC, et les Premiers Ministres suédois, danois, espagnol, finlandais et tchèque, Stockholm, Paris, Madrid, Helsinki, Prague, Copenhague, le 9 Février 2006.