Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Plan d’action d’Istanbul, renforcement du rôle des femmes dans la société : recommandations pour la Conférence de suivi des Ministres Euromed

pdf mise en ligne :15 10 2008 ( NEA say… n° 55 )

IMMIGRATION > Conditions d'accueil des réfugiés

Suite à une analyse assez fouillée le Réseau euro-méditerranéen des droits de l’Homme (REMDH) fait un certain nombre de recommandations pour réviser le plan d’action qui a été présenté à ses lecteurs par Nea say…Il doit devenir un outil politique et le mécanisme de suivi doit devenir efficace. « Corriger la trajectoire est possible et nécessaire ».

Le REMDH recommande (FR) (EN) :

 

      -de réviser le plan d’action d’Istanbul(PAI) de façon à ce qu’il devienne un outil politique susceptible d’encourager clairement la suppression des discriminations à l’égard des femmes telles que définies par la CEDAW, ce qui constituerait une excellente façon de commémorer le 30ème anniversaire de cette convention ;

 

      -de veiller à ce que le mécanisme de suivi soit un mécanisme de contrôle efficace, ce qui nécessite les outils suivants :

 

1-     des indicateurs mesurables, et la possibilité d’évaluer les progrès (ce qui a été fait pour poursuivre ces efforts et aussi ce qui n’a pas été fait), d’en analyser les causes et de proposer des amendements. Cela implique que l’on passe d’un simple cadre général à un véritable plan d’action structuré.

 

2-     un mécanisme indépendant qui soit officiellement chargé d’effectuer ce suivi et qui respecte les conditions d’objectivité et de crédibilité nécessaire pour encourager les efforts à faire pour éliminer  la discrimination sexiste envers les femmes, selon un processus qui permette le dialogue entre les acteurs gouvernementaux et les représentants de la société civile.

 

3-     la définition des responsabilité, au niveau régional, national et européen, pour ce qui est d’assurer le suivi de la mise en œuvre effective et d’exiger de toutes les parties en présence le respect de leurs obligations, telles qu’elles son stipulées par le projet-cadre.

 

4-     Le recours au principe d’accumulation, en liant PAI au Plan d’action de la Politique européenne de voisinage (PEV) et l’utilisation de ce dernier comme mécanisme de suivi de la mise en œuvre effective.

 

          5-    la prise en compte des organisations de la société civile comme partenaires actifs dans la mise en place du processus de suivi, étant donné le rôle dynamique que jouent ces organisations en faveur de la reconnaissance des droits des femmes dans plusieurs pays de la région.