Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Le Parlement européen demande à la Russie de protéger effectivement les défenseurs des droits de l’homme.

pdf mise en ligne :21 12 2008 ( NEA say… n° 58 )

ASILE > Eurodac

Dans une résolution commune déposée par l’ensemble des groupe à l’exception du groupe des Non-inscrits, le Parlement européen adopté le 18 décembre dernier une résolution qui condamne les attaques contre les défenseurs des droits de l’Homme en Russie et exhorte les autorités russes à protéger et garantir l’intégrité physique des défenseurs des droits de l’homme

 Alors que les négociations pour un accord de partenariat et de coopération sont relancées, le Parlement rappelle dans sa résolution (FR) (EN) que les droits de l’Homme, l’état de droit et la démocratie doivent demeurer des questions centrales pour l’évolution des relations entre l’UE et la Russie. Invitant la Russie à respecter tous les arrêts de la Cour européenne des droits de l’Homme, le Parlement dénonce aussi les tentatives récentes de réhabilitation du régime stalinien et les tendances croissantes à la xénophobie. Le Parlement se dit aussi consterné par l’absence de lumière faite sur l’identité des auteurs et des commanditaires de l’assassinat de la journaliste Russe Anna Politkovskaïa après deux ans d’enquête. Le Parlement se dit aussi proccupé par la législation russe sur l’extrémisme susceptible, selon lui, de restreindre la liberté de circulation des informations et de conduire les autorités russes à restreindre encore davantage le droit à la libre expression des défenseurs des droits de l’homme. Enfin le Parlement dénonce la persistance des sévices infligés à grande échelle aux appelés dans les forces armées russes et invite les autorités russes à poursuivre les responsables.