Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Visite en Grèce du Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe pour examiner la situation des demandeurs d’asile et des minorités. Vives critiques de Human Rights Watch.

pdf mise en ligne :23 12 2008 ( NEA say… n° 58 )

ASILE > Eurodac

Thomas Hammarberg a fait une visite de trois jours  du 10 au 12 décembre à Alexandroupolis et Athènes. Human Rights Watch critique sévèrement l'attitude de la Grèce vis-à-vis des mineurs isolés.

« Le but de la visite était de me rendre compte par moi-même de la situation et de renforcer le dialogue avec le gouvernement pour parvenir à améliorer la situation » a déclaré le commissaire aux droits de lhomme. Le programme du commissaire comprenait une visite au poste de douanes de Feres, aux installations de détention des migrants en situation irrégulière à Fylakio et à la zone minée des environs de Kastanies.. Le 10 décembre il a rencontré à Athènes  le Ministre de l’intérieur, des représentants du Ministère des Affaires étrangères ainsi que d’autres autorités nationales compétentes et des membres des organisations internationales. Un rapport sur les résultats de la visite sera publié début 20009.

Dans un rapport de 111 pages Human Rights Watch dénonce "l'indifférence" de la Grèce qui refuse de protéger les mineurs isolés qui arrivent sur leur territoire et ont "besoin d'une protection spéciale (...)Un millier d'enfants migrants non accompagnés qui sont entrés en Grèce en 2008 sans leurs parents ou sans la tutelle d'un adulte, luttent pour leur survie sans aucune assistance de l'Etat" constate le rapport de HRW.