Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

EDITORIAL

pdf mise en ligne :02 03 2006 ( NEA say… n° 06 )

ASILE > Elargissement

Cette semaine, deux nouveautés sur eu-logos.org…
Le Livre Blanc que la Commission a rendu public le 1er février dernier, lançant une large consultation européenne sur une politique de communication qui permettrait de réduire le fossé qui sépare l'Europe de ses citoyens, est un événement important. Même si certaines choses demeurent confuses, même si persiste le sentiment que l'on tient beaucoup à "séduire" le citoyen, l'initiative est positive, car il s'agit d'une impulsion. EULOGOS s'est donné pour objectif de participer à l'émergence d'une espace public européen. Il semble bien que Margot Wallström parle de la même chose, lorsqu'elle appelle de ses vœux la formation d'une "sphère publique européenne". Alors allons-y. Qui ne dit mot consent…Une première information -première réaction- au Livre Blanc vous est proposée dans la rubrique "Perspectives d'avenir de l'Union européenne", avec l'article "A la recherche d'un lien entre l'Union européenne et ses citoyens". D'autres viendront, en particulier au sujet de cette étrange "Charte européenne de la communication" soumise elle aussi à la consultation. Et nous transmettrons…, pour participer. Répondez, vous aussi, à cet appel, et faites-nous part de votre avis, en attendant l'ouverture prochaine de notre forum de discussion sur ce sujet.

Dans NEA say… de cette semaine, nous avons une invitée. Mme Martina Fava, chercheuse à l'Université Catholique de Milan, qui travaille en particulier sur la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne, nous fait le plaisir de venir enrichir cette édition de son article consacré à la directive sur la conservation des données relatives aux communications que le Conseil vient d'adopter définitivement: "New data retention directive: meaning, procedure, pros and cons" (voir aussi NEA say… n°1). Nous y tenons: les pages de NEA say… sont ouvertes à qui est mobilisé ou simplement concerné par la mise en place progressive de l'espace de liberté, de sécurité et de justice. Pour transmettre l'information, pour approuver ou pour s'indigner. Et nous essayons de montrer, au fil des semaines, que chacun d'entre nous est concerné…